L’UE sous forte pression pour cesser de financer l’industrie militaire israélienne

Photo : Yotam Ronen/ Activestills.org
Les manifestants palestiniens s'affrontent avec l'armée israélienne lors de la manifestation hebdomadaire contre l'occupation à Kfer Qaddum, le 2 novembre 2012 - Photo : Yotam Ronen/ Activestills.org
Al-JazeeraQuelque 154 organisations et ONG poussent l’Union européenne à exclure les « sociétés militaires israéliennes » de son fonds de développement.

Un certain nombre d’entreprises israéliennes risquent de perdre des milliards de dollars si l’Union européenne décide d’exclure Israël de son prochain fonds de recherche et de développement scientifique.

Quelque 154 organisations de 16 pays ont exhorté les législateurs européens à exclure les « compagnies militaires israéliennes » d’un programme de recherche et d’innovation de 117 milliards de dollars, a rapporté dimanche le quotidien israélien Hayom.

« L’UE finance la recherche industrielle depuis de nombreuses années », dit la lettre, qui appelle l’UE à exclure immédiatement toutes les entreprises militaires et de sécurité israéliennes de ses programmes-cadres.

Extrait – « L’UE finance des recherches sur l’industrie sécuritaire depuis de nombreuses années. Le budget global de l’UE consacré à la recherche sur la sécurité a triplé, passant de 1,4 milliard d’euros au cours de la période précédente à 3,8 milliards d’euros entre 2014 et 2020. Cet argent des contribuables européens est canalisé vers des entreprises militaires, parmi lesquelles de nombreuses sociétés israéliennes, sous couvert de recherche et d’une promesse que les technologies et techniques développées seront utilisées uniquement à des fins civiles.

L’un des moyens par lesquels les industries militaires ont accès au financement de l’UE est l’actuel programme européen pour la recherche et l’innovation, Horizon 2020, qui inclut de nombreuses entreprises militaires israéliennes. Bien que l’UE affirme que les fonds de recherche ne sont allés qu’aux projets ayant des applications civiles, un grand nombre de projets approuvés sont de nature à double usage et servent également des intérêts militaires. Beaucoup d’autres servent des politiques qui limitent ou violent les droits des réfugiés et militarisent nos sociétés. »

Israël fait partie de l’actuelle Initiative de recherche et de développement, appelée Horizon 2020.

La lettre indique en outre que l’argent de l’UE pour la recherche a été utilisé dans le passé pour financer des projets servant des intérêts militaires, par opposition au financement de projets avec des applications civiles.

Elle indique également que de nombreuses indications montraient que les politiques de contrôle des frontières de l’UE reposaient sur des « concepts et technologies » qui violaient les droits de l’homme.

À ce titre, les signataires ont également demandé à l’UE de limiter les programmes-cadres de l’UE « strictement à la recherche sur la sécurité civile et la paix », en excluant la recherche sur la surveillance des frontières et les technologies à double usage.

Par ailleurs, les pays européens ont financé des activités militaires israéliennes dans les territoires palestiniens occupés.

Une enquête du média danois Danwatch a révélé que des fonds de pension en Norvège, au Danemark, en Suède et aux Pays-Bas ont investi des milliards d’euros dans 36 entreprises impliquées dans des activités illégales de construction de colonies en Cisjordanie et à Jérusalem-Est.

2 juillet 2018 – Al-Jazeera – Traduction : Chronique de Palestine

Soyez le premier à commenter

Laisser une réponse

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*


Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. Apprenez comment vos données de commentaires sont traitées.