Israël fait ce qu’il sait le mieux faire : martyriser et tuer les Palestiniens

Mohamed al-Hadidi a perdu sa femme et trois de ses cinq enfants lors d'une frappe aérienne israélienne sur Gaza samedi, mais son bébé de cinq mois a été secouru. Son cinquième enfant est toujours porté disparu sous les décombres - Photo: MEE/Mohammed al-Hajjar

Par Maan News, Al-Quds News Network, Al-Jazeera

Près de 200 Palestiniens, dont 58 enfants, tués dans la bande de Gaza alors que les bombardements israéliens entrent dans la deuxième semaine.

Des dizaines de raids aériens israéliens frappent Gaza

17 mai – Al-Jazeera – L’armée israélienne a lancé une autre série de raids aériens sur la bande de Gaza tôt ce lundi, quelques heures après que son Premier ministre par intérim Benjamin Netanyahu a déclaré que les attaques contre l’enclave palestinienne feraient rage.

Des explosions ont secoué la ville de Gaza du nord au sud dans un bombardement plus lourd, plus large et qui a duré plus longtemps que les raids aériens qui ont tué au moins 42 Palestiniens et en ont blessé des dizaines d’autres dimanche.

Au moins 198 personnes, dont 58 enfants, ont été tuées dans la bande de Gaza depuis le début des dernières attaques israéliennes il y a une semaine. Plus de 1300 Palestiniens ont également été blessés.

Auparavant, le Hamas, le groupe qui administre la bande de Gaza, a tiré des roquettes sur les villes israéliennes d’Ashkelon et de Beer Sheva. Israël a fait état de 10 morts, dont deux enfants.

Des explosions ont été entendues près d’une école de l’UNRWA. Le journaliste Sami Abu Salem a déclaré qu’une frappe aérienne israélienne avait été entendue à proximité d’une école de l’UNRWA, où de nombreuses personnes se réfugiaient.

“Nous sommes à l’école de l’UNRWA où nous avons entendu une frappe aérienne visant une maison dans le sud de la ville de Gaza”, a-t-il déclaré. “Les gens qui prennent cette école comme refuge étaient terrifiés.”

Les hôpitaux sont “débordés”, et en manque de fournitures médicales. Le journaliste de Gaza Youmna al Sayed a déclaré que le nombre de morts ne cessait d’augmenter alors que le conflit entrait dans sa deuxième semaine et que la pression montait sur les établissements de santé.

“Les hôpitaux ici [à Gaza] sont totalement débordés et souffrent de graves pénuries de fournitures médicales. Ils ont appelé des volontaires à venir faire un don de sang à cause du [nombre] de personnes qui sont blessées et ont besoin de transfusion”, a déclaré al Sayed à Al Jazeera.

L’administration Biden signe un contrat d’armes de 735 millions de dollars avec “Israël” en pleine agression contre Gaza

17 mai – Washington (QNN) – Au milieu de l’agression israélienne sur Gaza ainsi que sur tous les territoires occupés, le président américain Joe Biden a approuvé lundi un accord d’armement avec l’État d’occupation d’Israël d’une valeur de 735 millions de dollars, a rapporté le Washington Post.

Les destructions suite aux bombardements israéliens sur Gaza – Photo : activestills.org

L’accord portera principalement sur l’acquisition par l’État d’occupation de missiles précis, des armes à guidage de précision et des capacités de munitions spéciales. L’accord intervient alors qu’Israël continue de bombarder la bande de Gaza surpeuplée et assiégée par des dizaines de raids aériens quotidiens.

Les frappes israéliennes ont tué 200 civils, dont 59 enfants. Elles ont également forcé plus de 40 000 civils à quitter leurs maisons en direction d’écoles et de lieux de culte, qui ne sont pas non plus à l’abri des frappes israéliennes.

Des témoins racontent : “c’est ainsi que les roquettes ont mis les enfants en pièces”

17 mai – Gaza – Ma’an News – Le long de la rue Al-Wehda dans la ville de Gaza, on voit les effets de la grande destruction laissée par l’avion d’occupation, et la scène des bâtiments détruits et les larges trous dans les rues qui sont clairement visibles.

Au milieu de ces scènes de dévastation, les équipes de défense civile et de premier secours s’emploient à enlever les décombres à la recherche de morts ou de survivants. Ma’an News a participé à une partie des opérations de recherche et rencontré des témoins directs.

Un témoin oculaire, un habitant de la zone dévastée, a déclaré: “À 1h30 du matin, nous dormions. Soudain, nous avons entendu un bruit très terrifiant et un bombardement intense, comme si j’étais dans un film d’horreur et je ne peux pas le décrire.”

Scènes de morts et de destructions dans Gaza, livrée à la sauvagerie israélienne – Photo : via Ma’an News

Il a ajouté: “Tous ont été choqués par le bombardement sans avertissement de bâtiments avec leurs habitants, des familles civiles, en sécurité dans leurs maisons. Nous pensions qu’un tremblement de terre avait frappé le quartier. C’est un génocide pur et simple.”

Il explique que depuis une heure et demie du matin jusqu’à cet instant, les recherches se poursuivent avec les services compétents pour rechercher les survivants et les martyrs de la famille Al-Qalq et Abu Auf.

Il tenait à la main une petite poupée, qu’il a trouvée dans la main d’une petite morte de la famille Abu Auf, lors des recherches des habitants de ce bâtiment.

17 mai 2021 – Al-Jazeera, Al-Quds News Network, Ma’an News

1 Comment

Comments are closed.