Le physicien et chercheur Imad Barghouthi placé en « détention administrative »

Le Dr. Imad Barghouthi, professeur de physique à l'université d'Al-Quds, Palestine - Photo: Twitter
Le Dr. Imad Barghouthi, professeur de physique à l'université d'Al-Quds, Palestine - Photo: Twitter
MEMOLe 2 septembre, le Dr Imad Barghouthi, professeur de physique à l’université d’Al-Quds, en Palestine, a été placé en détention administrative jusqu’au 15 novembre sur ordre d’un commandant militaire israélien en Cisjordanie, promolgué quelques heures seulement avant sa libération sous caution.

Le professeur Barghouthi a d’abord été arrêté le 16 juillet à un barrage militaire israélien, puis détenu sans inculpation pendant plus de deux semaines et enfin inculpé en relation avec son activité sur Facebook. Après que des milliers d’universitaires dans le monde entier aient demandé la libération du professeur Barghouthi, son avocat a plaidé avec succès pour sa libération sous caution, qui a été accordée par le juge dans son affaire le 2 septembre. Puis un ordre militaire israélien a été émis en contradiction avec la décision du juge, poursuivant indéfiniment l’emprisonnement illégal du professeur Barghouthi.

Sa famille et ses enfants souffrent de son absence et sont impatients de le voir sortir de prison. Cet emprisonnement prolongé, qui a illégalement recours à la détention administrative pour empêcher une libération sous caution, « porte également atteinte aux droits de mes étudiants, de mes recherches et de mes activités scientifiques », comme l’écrit le professeur Barghouthi lui-même dans une lettre de prison diffusée par l’organisation internationale Scientists for Palestine.

« L’arrestation répétée de l’un des scientifiques les plus actifs et les plus éminents de Palestine est une attaque directe contre le droit des Palestiniens à la science, protégé par l’article 27 de la Déclaration universelle des droits de l’homme, dont Israël est signataire, ainsi que par l’article 15 du Pacte international relatif aux droits économiques, sociaux et culturels », déclare George Smith, lauréat du prix Nobel de chimie 2018. « La violation du droit à la science, où que ce soit, est une attaque contre les scientifiques du monde entier ».

Lisez l’interview du Professeur Imad Ahmad Barghouthi : « Une des mesures les plus brutales de l’occupant est la détention administrative »

Ce n’est pas la première fois que les forces militaires israéliennes arrêtent le professeur Barghouti, l’un des scientifiques les plus éminents de Palestine. En 2014, il a été placé en détention administrative pendant deux mois, et en 2016, il a été à nouveau détenu pendant six mois. Dans les deux cas, son arrestation a déclenché une condamnation importante de la part de la communauté scientifique internationale. L’arrestation du professeur Barghouthi n’est pas un événement isolé, mais s’inscrit dans un schéma plus large de perturbation et de répression de la culture et de la société civile palestiniennes.

« En tant que membre concerné de la communauté scientifique internationale, je condamne avec la plus grande fermeté la détention arbitraire et illégale du professeur Imad Barghouthi », a déclaré Franz Ulm, professeur d’ingénierie civile et environnementale au MIT. « C’est une attaque insensée contre le professeur Barghouthi et sa famille, ainsi que contre ses étudiants et la communauté scientifique partout dans le monde ».

La détention administrative, une procédure employée par les autorités israéliennes pour emprisonner indéfiniment sans procès et sans inculpation et utilisée couramment contre les Palestiniens, a été condamnée par les Nations unies et constitue une violation directe de l’article 14 du Pacte international relatif aux droits civils et politiques. « Il est vraiment effrayant que les autorités israéliennes puissent ainsi harceler arbitrairement un éminent collègue palestinien, en utilisant des pratiques illégales internationalement condamnées. Nous avons besoin d’une réponse forte de la communauté scientifique internationale », a déclaré Mario Martone, physicien théoricien et porte-parole de Scientists for Palestine.

En réponse à la détention du professeur Imad Barghouthi, Scientists for Palestine a lancé une pétition soutenue par des universitaires, dont le linguiste Noam Chomsky, le prix Nobel George Smith et le médaillé David Mumford, parmi beaucoup d’autres, incitant à signer la pétition et à exiger un traitement équitable pour le professeur Barghouthi.

8 septembre 2020 – Middle East Monitor – Traduction : Chronique de Palestine