Gaza : la petite Hind Rajab est retrouvée morte au milieu d’un amoncellement de cadavres

La petite Hind Rajab, âgée de 6 ans, a été retrouvée morte après 12 jours de tentatives infructueuses pour la retrouver. Sa famille a été massacrée par l'occupant israélien, ainsi que l'équipe de secours envoyée pour tenter de la sauver au moment où elle était encore en vie - Illustration : al-Mayadeen

Par Al-Mayadeen

Le Croissant-Rouge palestinien confirme que l’équipe envoyée pour sauver la petite Hind Rajab a été tuée malgré une coordination préalable avec l’occupant israélien.

Les recherches pour retrouver Hind Rajab, la fillette de 6 ans originaire de Gaza, qui avait appelé à l’aide le Croissant-Rouge palestinien alors que les forces d’occupation israéliennes tiraient sur la voiture dans laquelle elle se trouvait avec sa famille il y a 12 jours, ont connu une fin tragique.

Le Croissant-Rouge palestinien [PRCS] a confirmé que Hind a été retrouvée morte avec les corps de cinq membres de sa famille, dans le quartier de Tal al-Hawa de la ville de Gaza, dans un véhicule encerclé par les chars israéliens.

L’attente malgré tout pleine d’espoir a malheureusement pris fin, tout comme « Israël » a mis fin à la vie d’un autre enfant innocent à Gaza.
12 jours après avoir été portée disparue, le corps de Hind Rajab, âgée de six ans, a été retrouvé, ainsi que les corps de cinq membres de sa famille, dans le quartier Tal al-Hawa de la ville de Gaza, dans le véhicule qui était encerclé par les chars israéliens.
Le monde entier a longtemps attendu de savoir ce qu’il était advenu de cette petite fille de Gaza qui implorait de l’aide dans une voiture qui a fait l’objet d’une attaque israélienne, les soldats ouvrant le feu sur le véhicule où elle était coincée avec les cadavres de ses frères et sœurs.
Hind est l’un des milliers d’enfants palestiniens assassinés par l’occupation israélienne. Les enfants de Gaza qui n’ont pas encore été tués par « Israël » sont soit coincés sous les décombres de leur maison, soit morts de faim, soit gravement blessés, soit simplement survivants sans parent ou tuteur.

Douze jours après avoir perdu tout contact, le Croissant-Rouge palestinien a révélé que l’ambulance envoyée pour secourir Hind et sa sœur, qui avaient appelé le Croissant-Rouge palestinien pour obtenir de l’aide, a été retrouvée bombardée dans le quartier de Tal al-Hawa, dans la ville de Gaza, entraînant la mort des membres de l’équipe à bord, Yusuf Zeino et Ahmed Al-Madhoun.

Ces personnes dévouées étaient portées disparues depuis qu’elles avaient entrepris une mission de sauvetage de l’enfant pris au piège, Hind Rajab, selon le Croissant-Rouge palestinien.

La cruauté des forces israéliennes a été enregistrée

Hind, ainsi que son oncle, sa femme et leurs quatre enfants, se trouvaient dans un véhicule qui tentait de trouver un endroit sûr dans le nord de la bande de Gaza lorsqu’ils ont été la cible de tirs israéliens, comme l’a rapporté le Croissant-Rouge palestinien.

Layan Hamadeh, la cousine de Hind, âgée de 15 ans, a lancé un appel de détresse aux services d’urgence, appel qui a été enregistré par le Croissant-Rouge palestinien et diffusé par la suite sur les médias sociaux. Dans l’enregistrement, on entend l’adolescente s’adresser à un secouriste, demandant de l’aide en pleurant et signalant la présence d’un char d’assaut à proximité.

« Ils nous tirent dessus. Le char est juste à côté de moi. Nous sommes dans la voiture, le char est juste à côté de nous », hurle Layan, alors que des tirs nourris sont entendus en arrière-plan.

Après le silence de Layan, les tirs s’arrêtent. L’ambulancier tente de communiquer avec elle, en répétant à plusieurs reprises : « Allô ? Allo ? » Malheureusement, il n’y a pas de réponse.

Seule, effrayée et enfermée dans la voiture avec les corps sans vie des membres de sa famille, Hind implore de l’aide de toute urgence.

« Viens me prendre. Veux-tu venir et me prendre ? J’ai tellement peur, viens s’il te plaît ! » supplie Hind dans un enregistrement audio de son appel aux secouristes, communiqué par le PRCS.

Le Croissant-Rouge palestinien a indiqué que ses secouristes sont restés au téléphone avec Hind pendant plus de trois heures, tout en s’efforçant de déployer d’urgence une équipe d’ambulanciers, composée des auxiliaires médicaux Yusuf Zeino et Ahmed Al-Madhoun, afin de la localiser.

Pendant ce temps, les ambulances n’ont pas pu accéder à la zone, celle-ci étant considérée comme une « zone militaire fermée » par les troupes d’invasion israéliennes, qui allaient prendre pour cible toute personne tentant de se déplacer dans les environs.

Rana al-Faqueh, coordinatrice de l’intervention du Croissant-Rouge palestinien, qui est restée en contact avec la jeune fille tout le temps que cela a été possible, a indiqué que Hind s’était enquise de l’heure à cause de l’obscurité qui approchait.

« J’ai peur du noir », a-t-elle dit, selon Rana al-Faqueh.

« Y a-t-il des coups de feu autour de toi ? », a-t-elle demandé. « Oui, venez me chercher », a répondu Hind.

Dans une déclaration officielle, le Croissant-Rouge palestinien a indiqué à ce moment-là que son équipe de secours avait atteint l’endroit où la fillette était enfermée dans la voiture, près d’une station-service de Fares, à 18 heures, heure locale.

Cependant, peu de temps après, le contact a été perdu à la fois avec l’équipe de secours et avec Hind.

Les pires craintes de toute mère

Pendant 12 jours, le monde a observé et attendu des nouvelles sur le sort de la petite fille de Gaza qui a demandé de l’aide alors qu’elle était coincée dans un véhicule soumis à des tirs israéliens.

La mère, totalement angoissée de Hind, et postée anxieusement à l’extérieur d’un hôpital de Gaza, s’est accrochée à l’espoir, préparant des affaires pour sa fille et attendant des nouvelles.

L’angoisse de la mère était indescriptible, sachant que sa fille de 6 ans est morte seule, dans le froid, la peur et la faim. On ne sait toujours pas si Hind a succombé aux tirs israéliens ou si elle est morte de faim dans le froid, avec les membres de sa famille décédés dans la voiture, terrifiée par sa peur de l’obscurité.

Une chose est sûre, Hind a été délibérément tuée par « Israël ».

Cette fillette de 6 ans fait partie des 12 150 enfants palestiniens qui ont été assassinés au cours de la guerre génocidaire menée par Israël contre les Palestiniens de Gaza.

Ceux qui ont survécu jusqu’à présent se retrouvent dans des circonstances désastreuses, piégés sous les décombres de leur maison, menacés de famine, aux prises avec des blessures graves, ou abandonnés à leur sort sans l’aide de leurs parents.

10 février 2024 – Al-Mayadeen – Traduction : Chronique de Palestine

Soyez le premier à commenter

Laisser une réponse

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*


Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.