Les garde-côtes italiens répondent à l’appel de détresse du bateau de sauvetage des migrants de Banksy

Photo : via https://mvlouisemichel.org
Le Louise Michel - Photo : via https://mvlouisemichel.org
MEE et agencesLe bateau, avec plus de 200 migrants à son bord, se trouvait à environ 90 km au sud-est de l’île italienne de Lampedusa samedi

Les garde-côtes italiens ont dit qu’ils avaient répondu à un appel au secours samedi d’un navire de sauvetage financé par l’artiste de rue britannique Banksy et avaient pris en charge 49 migrants ayant le plus besoin d’aide.

« Compte tenu du danger que représentait la situation, les garde-côtes ont envoyé un bateau de patrouille depuis l’ile de Lampedusa …. qui a pris à son bord les 49 personnes less plus fragiles, 32 femmes, 13 enfants, et quatre hommes, » ont déclaré les garde-côtes dans un communiqué.

Tôt, samedi matin, le MV Louise Michel, battant pavillon allemand, avec plus de 200 migrants à son bord, avait envoyé un signal de détresse.

Il disait qu’il était en rade et avait besoin d’une aide d’urgence après avoir porté assistance à un bateau qui transportait au moins un migrant mort.

L’équipage du bâtiment de 31 mètres de long a dit qu’il était surchargé et incapable d’avancer après avoir rencontré un autre bateau tentant de traverser la mer qui sépare l’Europe de l’Afrique avec 130 personnes à bord.

« Il y a déjà un mort à bord. Nous avons besoin d’une assistance immédiate, » a écrit sur Twitter l’équipage du Louise Michel, disant que d’autres migrants présentaient des brûlures de carburant et que cela faisait des jours qu’ils étaient en mer.

L’équipage du bateau, au nombre de dix, avait auparavant secouru 89 personnes jeudi qui se trouvaient dans un canot pneumatique en détresse, et a dit que les agences de sauvetage européennes avaient jusque-là ignoré ses appels de détresse.

Il a dit sur Twitter qu’il y avait un total de 219 personnes à bord et qu’il avait sollicité l’aide des autorités italiennes et maltaises.

Le bateau, baptisé d’après l’anarchiste française du 19ième siècle Louise Michel, se trouvait à environ 90 Km au sud-est de l’ile italienne de Lampedusa samedi, d’après le site web mondial de suivi des navires, Marine Traffic.

On estime que de milliers de personnes ont péri en entreprenant la périlleuse traversée de la Méditerranée pour fuir les conflits, la répression et la pauvreté en Afrique et au Moyen-Orient.

Le Sea-Watch 4, qui a secouru 201 migrants et est lui-même en quête d’un port d’accueil, a décidé de secourir le Louis Michel « face à l’absence de réaction » des autorités, a déclaré à l’AFP un porte-parole de l’ONG allemande Sea-Watch, qui affrète le bateau avec Médecins Sans Frontières (MSF)

Le collectif de gauche italien Mediterranea, a quant à lui, annoncé qu’il enverrait le navire Mare Iono du port d’Augusta en Sicile pour apporter son aide, citant l’absence de réactions de l’Italie ou de Malte face au « danger de mort imminent » qu’encouraient les migrants.

Le bateau Louise Michel

La décision de Banksy de financer ce bateau rapide fait suite à la réalisation par l’artiste d’un ensemble d’œuvres portant des jugements cinglants sur la réaction hésitante de l’Europe à la crise des migrants

Peint en rose vif et blanc, le Louise Michel arbore une œuvre de Banksy qui représente une fillette portant un gilet de sauvetage et tenant une bouée en forme de cœur.

La vedette, appartenant auparavant aux douanes françaises, est plus petite mais considérablement plus rapide que d’autres bâtiments de sauvetage d’organisations caritatives, lui permettant de distancer les bateaux des garde-côtes libyens, selon le Guardian.

Son équipage est « composé de militants européens avec une longue expérience en opérations de recherche et de sauvetage » dont le capitaine est la militante des droits de l’homme allemande Pia Klemp, qui a aussi été capitaine d’autres navires de sauvetage de ce type, d’après le journal.

L’implication de Banksy dans la mission de sauvetage remonte à septembre 2019, lorsqu’il a envoyé un courriel à Pia Klemp pour lui demander quelle aide il pouvait apporter.

Pia Klemp, qui a d’abord pensé qu’il s’agissait d’une plaisanterie, a dit au journal qu’elle croyait avoir été choisie en raison de ses positions politiques, rapporte le Guardian.

« Je ne considère pas le sauvetage en mer comme une action humanitaire, mais comme un élément d’une lutte antifasciste » a-t-elle déclaré au journal.

Un porte-parole du port de Burriana, à l’est de l’Espagne, a confirmé que le Louise Michel y a accosté le 2 juin et a repris la mer le 18 août.

« Pendant ce temps, ils ont réparé et préparé le bateau, mais ils l’ont fait eux-mêmes, ils n’ont pas utilisé les services portuaires, » a-t-il déclaré à l’AFP.

Quant à Banksy, « s’il est venu ici, c’est incognito, » a dit le fonctionnaire.

Au début de ce mois, des organisations humanitaires ont dit qu’elles reprendraient les opérations de sauvetage des migrants en mer Méditerranée, où aucune n’est intervenue depuis que le Ocean Viking a jeté l’ancre en Italie début juillet.

Avant la dernière mission de l’Ocean Viking, les opérations de sauvetage en Méditerranée avaient été suspendues pendant des mois en raison de la pandémie mondiale de coronavirus.

29 août 2020 – Middle East Eye – Traduction: Chronique de Palestine – MJB

Soyez le premier à commenter

Laisser une réponse

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*


Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.