Israël ne respecte ni les vivants ni les morts

Image : capture vidéo
Le bulldozer militaire israélien traîne le corps du jeune Palestinien près de la clôture de Gaza - Image : capture vidéo

Par Qods News

Crime odieux… Un bulldozer israélien mutile et se saisit de la dépouille d’un martyr à Gaza.

Dans un crime odieux, l’armée israélienne a assassiné un jeune Palestinien et en a blessé un autre à Gaza avant d’envoyer un bulldozer pour éperonner le corps du martyr et s’en saisir.

Des témoins et des séquences vidéo confirment que l’armée israélienne a ouvert le feu dimanche sur les deux jeunes Palestiniens au sud de Gaza, tuant l’un d’eux et blessant l’autre.

Les habitants et les équipes médicales ont tenté de rejoindre les jeunes hommes avant l’armée israélienne. L’armée a cependant envoyé un bulldozer qui a percuté et mutilé le corps du martyr Muhammad Na’em avant de le confisquer.

La vidéo montre le bulldozer israélien enfonçant le corps de Na’em puis le suspendant à la pelle du bulldozer dans un acte barbare qui a suscité une large indignation publique.

Les habitants ont réussi à sauver le jeune homme blessé malgré les tirs nourris israéliens qui en ont blessé beaucoup.

Les Israéliens ont affirmé que les deux jeunes hommes avaient des engins explosifs, mais la vidéo montre clairement deux jeunes hommes sans défense, qui se trouvaient à l’intérieur des limites imposées à Gaza. La vidéo montre également des véhicules israéliens s’introduisant dans le territoire assiégé tandis que d’autres soldats attendent à l’extérieur de la clôture.

Ce crime méprisable a suscité la controverse parmi les Israéliens, non pas en raison de sa nature sadique, mais parce que la résistance a pu attaquer le bulldozer, ce qui mettait en danger la vie des soldats pour une raison considérée comme négligeable.

Le journaliste de la chaîne israélienne Kan s’est interrogé sur les raisons qui ont poussé l’armée à « mettre en danger la vie de ses soldats, les envoyant confisquer le corps du martyr ».

« Quelqu’un croit-il vraiment que des morceaux du corps d’un Palestinien seraient une carte à jouer dans un échange de prisonniers avec la résistance », a déclaré Gal Berger.

Elior Levy, analyste politique pour Ynet, a déclaré que le crime reflète la nouvelle politique du ministre de la guerre Bennet, qui veut amasser et s’approprier autant de corps que possible pour faire pression sur la résistance et conclure un accord d’échange de prisonniers.

« Pourquoi mettent-ils en danger la vie du conducteur du bulldozer militaire alors qu’il pourrait être touché par un missile anti-char ? »

De l’autre côté, les factions de la résistance ont fait des déclarations fermes, commentant le crime.

Le mouvement du Jihad islamique a déclaré qu’il riposterait et vengerait le martyr, qui était membre du mouvement.

« Nos combattants riposteront au sang de nos martyrs de la même manière qu’auparavant et en bombardant Tel Aviv », a déclaré le mouvement.

« La main qui attaque notre peuple sera coupée. »

Le Hamas a tenu l’occupant israélien responsable des suites du crime. Il a ajouté que la politique fasciste israélienne est très dangereuse car elle sous-estime tout crime contre les Palestiniens.

Le FPLP a confirmé que le crime reflète « un terrorisme organisé sioniste basé sur des délires talmudiques ». Entre-temps, le Fatah a condamné ce crime odieux et a appelé le monde à protéger le peuple palestinien.

23 février 2020 – Qods News Network – Traduction : Chronique de Palestine