Déclaration à l’occasion du 72ème anniversaire de la Nakba palestinienne

Photo : Archives
Camp de réfugiés - La Nakba palestinienne a vu l'expulsion forcée par les milices sionistes de la quasi totalité de la population autochtone de ses terres ancestrales - Photo : Archives
MEMOLes Palestiniens du monde entier commémorent le jour de la Nakba en souvenir du nettoyage ethnique perpétré lors de la création d’Israël.

Plus de 600 villes et villages ont été démolis par les groupes paramilitaires juifs, puis par l’état d’Israël lui-même au cours de mois de violents raids qui ont déclenché un exode massif de la population autochtone, marquant une étape clé de la prise de contrôle sioniste de la Palestine.

Des rassemblements et des discours ont d’habitude lieu dans toute la Palestine pour marquer l’évènement. Cependant, les manifestations commémoratives à Gaza et en Cisjordanie ont été annulées en raison de la pandémie de coronavirus. Les Palestiniens du monde entier commémorent néanmoins l’évènement de diverses façons, en souvenir de la souffrance des innombrables victimes de l’occupation d’Israël et pour faire valoir leurs droits.

Des groupes palestino-britanniques prennent part à la commémoration, en publiant une déclaration forte de solidarité avec les Palestiniens du monde entier. Voici ci-dessous leur déclaration.

« Aujourd’hui, 15 mai 2020, les Palestiniens du monde entier marquent le 72ième anniversaire de la Nakba palestinienne. Al-Nakba, signifiant ‘la catastrophe’ en Arabe, représente l’exode des Palestiniens et le déplacement d’environ 700 000 Palestiniens de Palestine historique en 1948 à l’instigation de l’occupation sioniste et du colonialisme britannique.

A cette occasion, nous affirmons que les Palestiniens ne transigeront pas sur les droits inaliénables que leur confère le droit international, et que le peuple Palestinien ne renoncera jamais à son droit au retour dans les maisons dont lui et ses ancêtres ont été dépossédés de force.

Malgré la souffrance le déplacement, et l’oppression systématiques, qui ont pour but d’éradiquer l’identité palestinienne et le droit au retour, les Palestiniens continueront de résister et défendront avec détermination leurs droits humains. Bien qu’il n’y ait guère besoin de commémorations de la Nakba pour rappeler aux Palestiniens leur souffrance collective, c’est l’occasion pour tous les Palestiniens de souligner leur foi et leur confiance absolues en la juste cause pour laquelle nous nous battons tous, et la conviction qu’inévitablement nous retournerons sur la terre et les lieux sains qui nous ont été confisqués par la force.

En effet, la Palestine, Jérusalem et Al-Aqsa demeurent les piliers fondamentaux de la lutte unifiée de la nation Palestinienne et sont au centre du combat pour la justice et les droits de l’homme en Palestine. Nous affirmons que ceux qui cèdent ces piliers et qui prônent la normalisation, ou s’engagent dans des actes de normalisation avec l’état d’occupation entache cette lutte pour la justice et les droits de l’homme.

A l’occasion de cet anniversaire, il est essentiel de renouveler l’alliance émancipatrice du peuple palestinien dans la bataille pour la libération. Dans ce contexte, nous affirmons ce qui suit :

  • Le retour en Palestine est un droit inaliénable du peuple palestinien et ne sera ni renié ni compromis tout comme les montagnes de Safad, Eilaboun et Naplouse demeurent immuables. Toutes les procédures injustes entreprises par les sionistes pour modifier l’identité de la terre sur laquelle nos pères et nos ancêtres ont résidé échoueront.
  • Nous affirmons notre rejet catégorique de toutes initiatives et projets visant à liquider la question palestinienne ou à amoindrir les droits inaliénables du peuple palestinien. Au premier rang de ces projets se trouve le soi-disant ‘Accord du siècle’. A cet égard nous affirmons le droit du peuple palestinien d’opposer résistance à ces projets en utilisant tous les moyens disponibles dans le cadre du droit international.
  • Nous affirmons notre rejet total de tout acte de normalisation avec l’état d’occupation. Qu’ils soient politiques, culturels, artistiques, commerciaux ou sportifs, nous considérons que de tels actes sont préjudiciables à la poursuite de la justice en Palestine. Nous notons également que de tels actes servent à rationaliser les crimes et les violations des droits de l’homme de l’occupant et donnent à l’état d’occupation carte blanche pour la poursuite de ces crimes.
  • Nous saluons la détermination des milliers de Palestiniens de Jérusalem, de Cisjordanie, de Gaza, des terres de 1948 et de la diaspora, et nous les invitons à participer aux activités relatives à la commémoration de la Nakba72 en utilisant tous les moyens disponibles (y compris les campagnes sur les réseaux sociaux et les manifestations physiques lorsque cela est possible). Au premier rang de ces initiatives, la campagne internationale « Retour… mon droit, ma décision » et la campagne internationale pour la préservation de l’identité palestinienne (Intimaa).
  • Nous adressons nos salutations chaleureuses et nos meilleurs souhaits aux 5 000 héros de Palestine qui croupissent dans des conditions invivables dans les prisons israéliennes. Nous exhortons notre peuple à apporter toute forme de soutien à ces héros, y compris, mais pas seulement, en résistant et en rejetant l’initiative proposée par l’État d’occupation pour obliger les banques de Cisjordanie à fermer les comptes des Palestiniens emprisonnés dans les geôles israéliennes.
  • Nous appelons notre peuple à rester ferme et uni autour des principes clés et fondamentaux qui sous-tendent notre cause : l’identité, le caractère sacré de la terre et le droit au retour. En défendant ces principes, nous exhortons le peuple palestinien à trouver l’unité en ce moment crucial, car il est essentiel de mettre fin à la fragmentation pour surmonter cette occupation brutale ».

Palestinian Forum in Britain (PFB)
Friends of Al-Aqsa
Palestinian Youth Organisation (Olive)
Palestinian Return Centre (PRC)
European Palestinian Communication Forum (Europal)

15 mai 2020 – Middle East Monitor – Traduction: Chronique de Palestine – MJB