Conférence de Manama : un communiqué du mouvement Hamas

Photo : Archives
Sympathisant du mouvement Hamas à Gaza : "Je suis avec le Hamas" - Photo : Archives
Mouvement HamasNotre juste cause a traversé de nombreuses phases critiques, mais la fermeté du peuple palestinien a déjoué toutes les tentatives de liquidation de la question palestinienne.

Les Palestiniens ont défendu de tout temps leur droit de lutter pour la liberté, jusqu’à la fin de l’occupation israélienne et la récupération de leurs terres.

Personne ne peut représenter le peuple palestinien à l’exception des Palestiniens eux-mêmes, qui n’ont jamais été aussi aptes à prendre des décisions en rapport avec la Palestine.

Les parties et les États réunis à Manama n’ont aucun droit ni mandat pour prendre des décisions au nom du peuple palestinien.

Par conséquent, toute résolution prise ou position adoptée à la conférence est nulle et non avenue et n’est pas l’émanation du peuple palestinien. De telles décisions ou positions ne sont que des tentatives désespérées de liquider la question palestinienne et n’ont rien à voir avec le peuple palestinien.

Comme ce qui s’est passé lors de tentatives précédentes visant à abolir les droits des Palestiniens, les nouveaux complots resteront lettre morte et le peuple palestinien poursuivra sa lutte pour la liberté contre l’occupation israélienne, avec le soutien des nations arabes et islamiques, aux côtés de tous ceux qui sont épris de liberté dans le monde.

De plus, le peuple palestinien ne capitulera ni ne cédera face aux pressions ou interventions, en particulier « l’accord du siècle » qui vise à liquider le problème palestinien.

En conséquence, le peuple palestinien est le seul parti autorisé à prendre des décisions concernant la Palestine. Les Palestiniens ne feront jamais aucun compromis sur leur droit en échange de quelques offres tentantes.

La conférence de Bahreïn est une étape alarmante et va à l’encontre des constantes et des positions des nations arabes. En effet, cela ouvre la voie à une nouvelle réalité extrêmement dangereuse pour la question palestinienne et pour toute la région.

La conférence s’efforce de transformer la cause palestinienne d’une question politique en une question humanitaire. En outre, elle vise à intégrer l’occupation israélienne dans la région et se prépare à de nouvelles coalitions dangereuses et suspectes.

Ignorer la position unanime des Palestiniens contre la conférence et tenir celle-ci sans la volonté du peuple palestinien représente un compromis menaçant de la part de certains Arabes, une étape dénoncée par tous les Palestiniens et qui ne devrait donc jamais être acceptée ou poursuivie.

A la lumière de ces développements et de ces défis, le Hamas déclare ce qui suit:

1- Nous saluons le peuple palestinien à Jérusalem, en Cisjordanie, dans les territoires palestiniens de 1948 occupés et dans la diaspora, pour leur position rejetant « l’accord du siècle » et tous les complots contre les Palestiniens. En outre, le Hamas félicite les nations arabes et islamiques ainsi que les peuples libres du monde pour leur position inébranlable contre l’accord de Trump et pour leur profonde compréhension du complot intenté contre le peuple palestinien.

2- Le Hamas réitère son rejet total et indéfectible « l’accord du siècle » et de la conférence de Bahreïn. Nous allons agir pour déjouer cette intrigue. Le Hamas souligne également que Jérusalem et la Palestine ont une identité arabe et que les réfugiés palestiniens ont le droit de retourner dans leurs villes et villages d’origine, d’où ils ont été déplacés de force par les bandes armées sionistes en 1948.

3- Nous demandons à nos frères de Bahreïn et de tous les pays participant à la conférence de dénoncer le sommet de Manama. Le Hamas les appelle à soutenir la position unanime prise par le peuple palestinien pour rejeter la conférence tenue dans le cadre de « l’accord du siècle ».

4- Nous exhortons les organisations palestiniennes à se préparer pleinement à contrecarrer le complot et à combattre l’accord en adoptant des positions unifiées. De plus, le mouvement appelle le peuple palestinien à participer à la grève générale du 25 juin, jour du lancement de la conférence à Bahreïn. Les Palestiniens sont tous invités à participer à toutes les activités organisées pour exprimer le rejet de « l’accord du siècle » et du sommet de Bahreïn.

5- Nous soulignons que le Hamas a le droit de résister à l’occupation israélienne en Palestine par tous les moyens possibles, et avant tout par la lutte armée. Néanmoins, tous les moyens de résistance disponibles peuvent être utilisés pour protéger le problème palestinien et libérer la Palestine.

6- Le Hamas met en garde contre l’annexion d’une quelconque partie de la Cisjordanie à l’occupation israélienne, notamment après les déclarations de l’ambassadeur américain auprès de l’occupant israélien sur ce point.

La Palestine, toute la Palestine, nous appartient. Nous allons poursuivre notre résistance. L’occupation israélienne n’a pas le droit d’avoir un pouce de la terre de Palestine. A bas tous les complots !

24 juin 2019 – Hamas.ps – Traduction : Chronique de Palestine