« Déluge d’Al-Aqsa » Jour 223 : sous la pression de la Résistance, l’occupant se retire du secteur de Zeitoun

Illustration : The Palestine Chronicle

Par Qassam Muaddi

Le ministre israélien des armées s’oppose au contrôle militaire israélien de Gaza, alors que Netanyahu insiste sur la poursuite de la guerre. Pendant ce temps, l’armée israélienne a assassiné cinq Palestiniens en Cisjordanie, dont un étudiant, le jour de la comméoration de la Nakba.

Victimes

  • 35 272+ Palestiniens assassinés dans Gaza (*) par les troupes d’occupation
  • 79 205 Palestiniens blessés dans Gaza suite aux tirs et bombardements israéliens.
  • 503+ Palestiniens assassinés en Cisjordanie et à Jérusalem (**) depuis le 7 octobre

(*) Le ministère de la santé de Gaza a confirmé le 9 mai 2024 ce chiffre sur la chaîne Telegram. Certains groupes de défense des droits de l’homme estiment le nombre de morts bien plus élevé si l’on tient compte des personnes présumées mortes.

(**) Le nombre de morts en Cisjordanie et à Jérusalem n’est pas mis à jour régulièrement. Il s’agit du dernier nombre communiqué par le ministère de la santé de l’Autorité palestinienne à la date du 16 mai.

Principaux développements

  • Israël a tué 184 Palestiniens et en a blessé 412 depuis le lundi 13 mai dans la bande de Gaza, portant le nombre de morts depuis le 7 octobre à 35 272 et le nombre de blessés à 79 205, selon le ministère de la santé de Gaza.
  • Le ministre israélien de la guerre, M. Gallant, a déclaré qu’Israël ne dirigerait pas directement la bande de Gaza après la guerre, mais que celle-ci se poursuivrait jusqu’au « démantèlement du Hamas ».
  • Netanyahu déclare qu’il refuse de discuter du « jour d’après » avant le démantèlement du Hamas.
  • Les forces israéliennes se retirent du quartier de Zeitoun, dans le nord de la bande de Gaza, après une opération militaire d’une semaine dans la zone, au cours de laquelle l’armée aurait subi de lourdes pertes.
  • Les forces israéliennes intensifient leur invasion de Jabalia et de Rafah au milieu de violents combats avec la résistance palestinienne.
  • Le ministère palestinien de la santé, basé à Gaza, annonce qu’il n’y a plus de vaccins pour les enfants en raison de la fermeture du point de passage de Rafah par Israël.
  • Des incendies se propagent dans le nord de la Galilée après que des dizaines de roquettes en provenance du Sud-Liban ont frappé la région.
  • Israël tue cinq Palestiniens en Cisjordanie et à Jérusalem depuis le mercredi 15 mai.

Les Israéliens assassinent 184 Palestiniens depuis lundi, les combats s’intensifient à Jabalia et Zeitoun

Le ministère palestinien de la santé, basé à Gaza, a annoncé que les derniers hôpitaux de la bande de Gaza avaient accueilli 184 Palestiniens tués par des frappes israéliennes depuis le lundi 13 mai, tandis que 412 autres arrivaient blessés.

Par ailleurs, les médias locaux ont rapporté que les forces israéliennes se sont retirées du quartier de Zeitoun mercredi, après un raid d’une semaine dans la zone, pour la deuxième fois depuis le début de la guerre.

Les forces israéliennes auraient subi de lourdes pertes au cours des combats dans la zone de Zeitoun.

Les Brigades al-Qassam du Hamas ont publié une vidéo montrant leurs combattants attaquant des soldats et des véhicules israéliens dans les ruelles de Jabaliya. On y voit 10 chars Merkava touchés par des obus de 105 al-Jassin, dont certains ont été incendiés. Sur certaines images, des bâtiments abritant des forces israéliennes ont été touchés par des obus anti-blindage TBG.

Pendant ce temps, l’armée israélienne a poursuivi son invasion de Rafah, au sud de la bande de Gaza, et de Jabalia, au nord, en dépit de la forte résistance opposée par les combattants palestiniens.

Mercredi, l’armée israélienne a annoncé que cinq de ses soldats avaient été tués et 16 autres blessés dans une embuscade tendue par des combattants palestiniens à Jabalia.

Avant l’annonce officielle, les médias sociaux israéliens ont publié des vidéos montrant des hélicoptères militaires atterrissant à l’hôpital israélien Shaarei Tzedek, vraisemblablement pour évacuer des soldats israéliens blessés.

Des groupes de résistance palestiniens ont déclaré avoir attaqué les troupes israéliennes dans le nord et à Rafah.

La défense civile palestinienne a annoncé que lors de l’invasion de Zeitoun, les troupes israéliennes ont détruit 200 maisons et cinq centres d’hébergement, d’où des milliers de personnes ont fui vers le centre de la ville de Gaza et d’autres zones.

Dans le centre de la bande de Gaza, les frappes israéliennes ont visé la zone entre Wadi Gaza et le village de Mighraqa.

À Rafah, les frappes israéliennes ont visé au moins trois maisons familiales et la zone des tentes de déplacés à l’ouest de la ville.

Le ministre israélien de la guerre défie Netanyahu au sujet du « jour d’après »

Le ministre israélien de la guerre, Yoav Gallant, a déclaré lors d’une conférence de presse mercredi qu’il s’opposait à l’établissement d’un régime militaire israélien dans la bande de Gaza après la guerre en cours.

Gallant a critiqué ce qu’il a appelé « une tendance croissante » au sein du cabinet de guerre israélien à soutenir un régime militaire israélien dans la bande de Gaza, la qualifiant de « dangereuse ». M. Gallant a appelé le Premier ministre israélien, M. Netanyahu, à « prendre une décision dans un moment de test national, même si cela signifie payer un prix politique ».

Des Palestiniens retournant à Khan Yunis, une ville du sud de la bande de Gaza qui a été lourdement détruite par les attaques israéliennes et où il ne reste presque plus de bâtiments intacts, le 15 mai 2024 – Photo : Anas Zeyad Fteha, via Memo

Parallèlement, M. Netanyahu a déclaré qu’il refusait de discuter du « jour d’après » tant que le Hamas n’aurait pas été démantelé à Gaza, insistant sur la poursuite de la guerre en vue d’une solution militaire.

Toutefois, les médias israéliens ont rapporté que Netanyahu présidera une réunion du cabinet jeudi pour discuter du « jour d’après » et du « danger » du retour de l’Autorité palestinienne à la tête de la bande de Gaza après la guerre.

h3>Les Israéliens assassinent cinq Palestiniens en Cisjordanie et à Jérusalem en moins de 24 heures

Les forces israéliennes ont tué trois Palestiniens lors d’un raid à Tulkarem, au nord-ouest de la Cisjordanie, tôt jeudi, a annoncé le ministère palestinien de la santé dans un communiqué.

Les trois hommes sont Ayman Mubarak, 26 ans, Husam Daabas, 22 ans, et Muhammad Nasrallah, 27 ans. Des foules de Palestiniens de la ville ont défilé avec leurs corps depuis l’hôpital Thabet Thabet jusqu’au cimetière de Tulkarem jeudi à midi, où ils ont été enterrés.

ِPar ailleurs, jeudi matin, les forces israéliennes ont tué un adolescent palestinien à Jérusalem, affirmant qu’il avait tenté de poignarder des Israéliens dans la vieille ville de Jérusalem.

L’adolescent a été identifié comme étant Nur Shehab, 17 ans, du quartier de Sowana dans la ville. L’avocat du centre d’information Wadi Hilweh à Jérusalem a ensuite indiqué que la police israélienne avait arrêté les parents de Shehab à leur domicile. Les forces israéliennes ont retenu le corps de Shehab.

Mercredi après-midi, les forces israéliennes ont ouvert le feu sur des manifestants palestiniens à l’entrée nord de Ramallah, qui commémoraient le jour de la Nakba, tuant un étudiant de l’université de Birzeit.

Il s’agit d’Aysar Safi, 20 ans, étudiant en deuxième année à la faculté d’éducation physique de Birzeit, originaire du camp de réfugiés de Jalazon, au nord de la ville.

Safi a été touché par une balle réelle tirée par des soldats israéliens alors qu’il participait aux manifestations organisées le jour de la Nakba. Il a été transféré à l’hôpital public de Ramallah, où son décès a été constaté peu après son arrivée.

15 mai 2024 – Des Palestiniens participent à la Marche du retour annuelle près de Haïfa, en Palestine occupée. La marche commémore la Nakba de 1948 et la campagne de nettoyage ethnique menée par les forces sionistes dans le cadre de la création de l’entité coloniale sioniste. Les participants ont scandé des slogans en faveur du droit au retour et ont fait l’éloge des combattants palestiniens de la bande de Gaza – Photo : Ahmad Al-Bazz, Activestills

Des centaines d’étudiants palestiniens se sont rassemblés à l’université de Birzeit et ont porté le corps d’Aysar Safi lors d’une procession funéraire au sein du campus, avant de se rendre à son domicile dans le camp de réfugiés de Jalazon, où il a fait l’objet d’une seconde procession funéraire dans les allées du camp avant d’être emmené à sa dernière demeure.

Safi était actif dans des groupes d’étudiants et de jeunes depuis qu’il était au lycée. Ses amis se souviennent de sa participation à des activités de bénévolat et ont déclaré à Mondoweiss qu’il était considéré comme « le plus jeune frère » par son groupe d’amis.

« Aysar était très gentil et attentionné, mais il était aussi très énergique et actif », a déclaré à Mondoweiss un de ses amis qui a demandé à ne pas être nommé. « Il se sentait très concerné par les prisonniers des prisons d’occupation, en particulier les détenus étudiants, et était toujours présent à leur libération pour leur souhaiter la bienvenue. Il était très optimiste quant à un éventuel échange de prisonniers qui les verrait tous libérés ».

Le père et le frère aîné d’Aysar Safi sont tous deux détenus dans les prisons israéliennes. Il s’est occupé de l’atelier d’aluminium de son père depuis l’arrestation de ce dernier et y a travaillé tout en étudiant.

« Aysar était très responsable, travailleur et studieux, très bon au football et progressant dans son apprentissage de l’éducation sportive », a déclaré son oncle aux journalistes lors de ses funérailles. « Nous avions de grands espoirs en lui. Sa mère, trop dans sa douleur, a refusé de parler aux médias, alors qu’elle était entourée des amis d’Aysar et de ses deux jeunes frères et sœurs.

Depuis le 7 octobre, les forces israéliennes ou les colons ont assassiné 503 Palestiniens en Cisjordanie et à Jérusalem.

16 mai 2024 – Mondoweiss – Traduction : Chronique de Palestine

Soyez le premier à commenter

Laisser une réponse

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*


Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.