11e jour de l’agression sur Gaza: Israël détruit tout et massacre des familles entières

Transport de toute urgence vers l'hôpital d'un tout jeune enfant blessé et terrorisé par un bombardement israélien - Photo: Ma'an News

Par Maan News, Al-Jazeera, Al-Quds News Network

20 mai, Gaza – Al-Jazeera – Eyad Salha, de 33 ans, sa femme du même âge Amani et leur fille Nagham âgée de 3 ans, s’apprêtaient à déjeuner lorsqu’un missile a frappé leur maison.

Gaza: un raid aérien israélien massacre toute une famille

Eyad Salha, sa femme Amani et leur fille Nagham se préparaient à déjeuner mercredi lorsqu’un missile a pulvérisé la façade du bâtiment en bord de mer et détruit les trois pièces de leur appartement de Deir el-Balah, dans le centre de la Bande de Gaza.

Le salon de la famille a été réduit en miettes et les restes tordus de la bicyclette rouge d’un enfant gisaient au milieu des débris. À l’intérieur de leur réfrigérateur renversé, de la poussière grise recouvrait un bol de tomates rouges fraîches.

Terriblement choqué à la morgue, Omar Salha, de 31 ans, a déclaré que son frère Eyad était incapable de marcher depuis 14 ans et n’était pas un combattant.

“Qu’est-ce que mon frère a fait ? Il était juste assis dans son fauteuil roulant”, a-t-il raconté à l’agence de presse AFP. “Qu’a fait sa fille ? Qu’est-ce que sa femme a fait ? a demandé le jeune frère, qui était avec des voisins lorsque l’attaque est survenue.

227 Palestiniens tués dont 64 enfants

19 mai, Gaza – Al-JazeeraL’armée israélienne a pilonné l’enclave palestinienne de Gaza par un bombardement aérien intense depuis le 10 mai, faisant des morts et des destructions massives.

Les combats ont suivi des semaines de violences croissantes de la part des troupes d’occupation pour imposer l’expulsion de Palestiniens à Jérusalem-Est occupée. Les forces israéliennes ont pris d’assaut l’enceinte de la mosquée Al-Aqsa et blessé des centaines de manifestants palestiniens.

Quand Israël n’a pas voulu respecter une date butoir fixée par le Hamas [résistance islamique], qui administre Gaza, pour retirer ses forces de l’Esplanade des mosquées à Jérusalem, le groupe a tiré quelques roquettes vers Jérusalem.

Les raids israéliens, qui en sont maintenant à leur dixième jour, ont tué au moins 227 Palestiniens, dont 64 enfants, dans l’enclave côtière assiégée. Environ 1500 Palestiniens ont été blessés à Gaza.

Pendant ce temps, les attaques à la roquette du Hamas et d’autres groupes palestiniens ont tué 12 personnes en Israël, dont deux enfants, et en ont blessé au moins 300.

Vendredi, l’épouse de Mohammed al-Hadidi, 37 ans, Maha al-Hadidi, a emmené leurs quatre enfants visiter la maison de leur oncle dans le camp de réfugiés de Shati à Gaza, l’un des secteurs les plus densément peuplés de l’enclave côtière, afin de fêter l’Aïd al-Fitr, qui marque la fin du mois sacré de jeûne du Ramadan.

La majorité des membres de la famille ont été tués plus tard dans la nuit dans un bombardement israélien.

“Ils portaient des vêtements de l’Aïd, ont pris leurs jouets et sont allés célébrer le deuxième jour de l’Aïd avec les enfants de leur oncle. Ensuite, ils m’ont appelé pour me demander le droit de dormir là-bas. J’ai accepté, et ils étaient ravis”, a déclaré al-Hadidi à Al Jazeera.

Al-Hadidi habite à quelques mètres de l’endroit où ses enfants dormaient.

“L’attaque qui a frappé à 1h du matin [samedi] a été terrible. Cela a secoué tout le quartier”, a-t-il déclaré.

“J’étais sur le point d’aller dans la rue pour voir ce qui s’était passé lorsqu’un de mes amis voisins m’a appelé et m’a choqué en m’informant que la maison de l’oncle de mes enfants avait été prise pour cible”, a-t-il ajouté.

Maha, 36 ans, et leurs enfants Abdel-Rahman, huit ans, Suhaib, 14 ans, et Yahya, 11 ans, ont été tués. Seul leur fils de cinq mois a survécu.

“L’équipe de secours a pris mon enfant de cinq mois des bras de sa mère qui a été retrouvée morte sous les décombres”, a déclaré al-Hadidi. L’enfant a survécu mais son visage a été blessé et sa jambe droite s’est brisée.

“Ils ne les ont pas prévenus, les missiles ont soudainement frappé la maison”, raconte al-Hadidi.

“Qu’est-ce que mes enfants leur ont fait ?”, dit-il encore.

Nouveau massacre… «Israël» tue toute une famille à Gaza

19 mai, Gaza – Al-Quds News Network – Les frappes israéliennes ont tué mercredi cinq Palestiniens, dont des parents et leur petite fille de 2 ans et leur bébé à naître, lors de l’agression en cours sur la bande de Gaza.

Fillette tirée des décombres d’un immeuble frappé par un bombardement israélien – Photo : via réseaux sociaux

Des sources locales ont déclaré que des jets israéliens avaient frappé une maison sans aucun avertissement, tuant Iyad Salha (33 ans), sa femme Amani Imhawesh (33 ans), leur fille Nagham (2 ans) et leur bébé à naître. D’autres ont été blessés lors de la frappe aérienne.

Dans le même temps, l’artillerie israélienne a bombardé Johr Ad Dik, tuant un fermier de 63 ans, qui travaillait sur sa terre. Un autre résident, qui n’a pas encore été identifié, a également été tué.

Les nouveaux meurtres ont porté à 12 le nombre de morts aujourd’hui [19 mai] dans l’enclave assiégée, tout en le portant le total à 231, dont 64 enfants, depuis le début de l’agression.

Jour 11 de l’agression: une Palestinienne tuée, un certain nombre de blessés et la destruction de maisons et de rues entières

20 mai – Ma’an News – Une Palestinienne a été tuée et six autres personnes blessés, dont un certain nombre de ses enfants, lors de la nouvelle agression israélienne contre Khan Yunis, ce jeudi matin.

Le onzième jour de l’agression, Hoda Salah Al-Khazindar, 32 ans, a été tuée et plusieurs personnes blessées par les avions de combat israéliens visant une maison de la famille Khawaldeh dans la région d’Al-Satar Al-Gharbi à Khan Yunis.

La femme a été transférée avec ses enfants à l’hôpital Nasser, où son décès a été annoncé.

Neuf personnes ont été blessées par des éclats d’obus alors que l’occupant israélien bombardait une maison de la famille Al-Kahlout au milieu du camp de Jabalia, tandis que les avions israéliens détruisaient une autre maison de la famille Al-Ghafri dans la rue Al-Galaa à Gaza.

Rues bombardées par les avions israéliens dans Gaza. L’objectif est de détruire toutes les infrastructures et de s’attaquer aussi au réseau de tunnels de la résistance – Photo : via Ma’an News

Les avions ont renouvelé leur bombardement des rues de la ville de Gaza et ont causé de gros dégâts dans la zone d’Al-Saftawi le long de la rue Al-Jalaa, tandis que “Brix” a été bombardé au sud de la ville de Gaza, qui a été témoin d’un ciblage généralisé de terres agricoles.

3 blessés sont arrivés au complexe médical d’Al-Shifa, après que les avions israéliens ont visé une maison dans le quartier de Sabra, au sud de la ville de Gaza.

Le ministère de la Santé de Gaza a annoncé hier soir que le résultat des attaques était de 218 tués, dont 63 enfants, 37 femmes et 16 personnes âgées, en plus de 1508 blessés depuis le début de l’agression israélienne sur Gaza.

Depuis le début de l’agression sur Gaza «Israël» a bombardé 35 mosquées et églises

19 mai – Al-Quds News Network – Le ministère du Waqf [affaires religieuses] a déclaré que les frappes aériennes israéliennes sur Gaza avaient complètement démoli trois mosquées, tout en détruisant partiellement 35 mosquées et églises depuis le début de l’agression.

La destruction des lieux de culte est une pratique habituelle pour les forces israéliennes d’occupation – Photo : via Ma’an News

Le porte-parole du ministère a déclaré que 42 mosquées avaient également été fermées en raison des frappes israéliennes.

20 mai 2021 – Al-Quds News Network, Al-Jazeera, Maan News – Traduction: Chronique de Palestine