Une claque pour Macron : la dissolution du Collectif Palestine Vaincra suspendue par le Conseil d’État

Photo : via Samidoun.net

Le Conseil d’État a suspendu également l’exécution du décret de dissolution de l’association pro-palestinienne Comité Action Palestine.

Le Conseil d’État annonce aujourd’hui la suspension du décret de dissolution du Collectif Palestine Vaincra publié le 9 mars dernier par le ministère de l’intérieur ! C’est une première victoire pour le Collectif Palestine Vaincra et le Comité contre la dissolution du Collectif Palestine Vaincra en attendant le jugement du recours en annulation.

Dans son ordonnance du 29 avril, le Conseil d’État estime que le décret « n’est ni nécessaire, ni adapté et porte une atteinte disproportionnée à la liberté d’expression et à la liberté d’association », étant donné que le Collectif Palestine Vaincra « ne provoque ni ne contribue à la discrimination, à la haine ou à la violence, que ses prises de position vis-à-vis d’Israël et du sionisme ne présentent pas un caractère antisémite, qu’il a toujours condamné l’antisémitisme, que la campagne de boycott des produits israéliens constitue une modalité légitime d’expression d’opinions protestataires (…) », balayant par la même les accusations mensongères faites au collectif.

Ainsi, alors que le président de le République, Emmanuel Macron, affirmait éhontément il y a quelques temps à Toulouse que le CPV était un « collectif antisémite », cette décision est un véritable camouflet contre le pouvoir et bat en brèche la propagande de l’extrême droite sioniste et ses amalgames entre antisionisme et antisémitisme.

Lire également : L’attaque diffamatoire contre le Collectif Palestine Vaincra cible l’ensemble du mouvement de solidarité avec la Palestine

La décision du Conseil d’État réaffirme la légitimité du soutien au peuple palestinien et celle de l’existence du Collectif Palestine Vaincra et de ses diverses activités exercées depuis plus de trois ans à Toulouse et ailleurs.

Le Collectif Palestine Vaincra se réjouit de pouvoir poursuivre ses luttes librement et tient particulièrement à saluer l’Union Juive Française pour la Paix, l’Association France-Palestine Solidarité ainsi que l’Union Syndicale Solidaires pour leur important soutien dans cette bataille judiciaire mais également la grande mobilisation du Comité contre la dissolution du Collectif Palestine Vaincra qui réunit plus d’une trentaine d’organisations et de nombreux soutiens à travers la monde.

La mobilisation doit continuer pour une annulation totale du décret !

Lire également : La France obtempère aux injonctions israéliennes en s’attaquant au mouvement de solidarité avec la Palestine

Palestine vivra, Palestine vaincra !

29 avril 2022 – Collectif Palestine Vaincra

1 Comment

  1. Bonne nouvelle, en France nous sommes beaucoup à ne pas vouloir que la Palestine soit oubliée !

Comments are closed.