Vidéo : Mahmoud Darwich, Sei-shônagon, Arthur Rimbaud

La Palestine est une nation - en attente de reprendre possession de sa terre - où l'on peut se déplacer par milliers pour écouter un poète - Projet Mahmoud Darwich 2009 - © Ernest Pignon-Ernest

Par Vincent Robert

J’ai conçu cette vidéo comme un éloge à la vie à travers les textes de Mahmoud Darwich, de Sei-shônagon et Arthur Rimbaud.

Si les Palestiniens ont besoin d’être considérés, ils n’ont pas besoin d’être séparés dans cette considération, comme une île isolée, mais d’être vu faisant partie du même monde que tout les autres.

Tout comme l’espèce humaine n’est pas seule sur Terre, et fait partie d’un ensemble. On retrouve tout cela dans la poésie de Darwich, qui peut écrire sur le massacre humain, le colonialisme ET sur les saisons qui passent, en posant une question à un papillon.

Comme Sei-shônagon, cette Japonaise Dame de la Cour Impériale de l’an 1000, il considère le quotidien, les petites choses. Car un combat, même s’il est juste, ne peut être bien mené si il n’est pas accompagné d’une ouverture sur la vie.

Elias Sanbar le dit: « Le fait d’être dans la vie est une forme de résistance plus forte que toutes. ».

Je suis moi-même artiste et m’efforce, autant à travers ma photographie que dans ces vidéos, de rassembler ce que l’humain à trop souvent considéré comme séparé : La relation de l’humain avec la nature, les équilibres du vivant, les diverses formes de spiritualités, la violence innée de l’humain, la diversité des cultures, notre besoin de créer, notre façon de regarder le monde, de voyager, etc.

15 mai 2021 – Communiqué par l’auteur.