Cruauté ultime : l’armée israélienne attaque le cortège funéraire de Shireen Abu Akleh

13 mai 2022 - Des milliers de Palestiniens à Jérusalem pleurent la mort de Shireen Abu Akleh, une éminente journaliste d'Al Jazeera tuée d'une balle dans la tête par les forces coloniales israéliennes le mercredi matin, alors qu'elle couvrait un raid des forces israéliennes d'occupation à Jénine. Des personnes en deuil, y compris des porteurs de cercueil, ont été attaquées par la police avec des matraques, blessant 35 personnes et faisant presque tomber son cercueil. Sa mort a été considérée comme une tragédie nationale et fait partie de la volonté israélienne de faire taire et de harceler les Palestiniens qui visent à exposer la vérité - Photo : Oren Ziv/Activestills

Par Al-Mayadeen

Les forces d’occupation israéliennes ont forcé et attaqué violemment le cortège funèbre d’Abu Akleh.

La correspondante d’Al Mayadeen à Al-Qods [Jérusalem] sous occupation a rendu compte de la violence israélienne à l’égard des personnes en deuil lors des funérailles de la journaliste et martyre palestinienne Shireen Abu Akleh, près de l’hôpital français.

Notre correspondante a déclaré que les forces d’occupation ont pris d’assaut l’hôpital, confirmant que le cortège funèbre a été attaqué et gravement perturbé alors que l’hôpital était encerclé.

Elle a indiqué que les grandes foules de Palestiniens se sont rassemblées devant l’hôpital français pour participer au cortège, où les forces d’occupation israéliennes ont été massivement déployées puis ont tenté d’empêcher la foule de suivre le transport du cercueil dans les rues.

Néanmoins, a-t-elle rapporté, « beaucoup de personnes en deuil ont tenté d’entrer dans la cour de l’hôpital français malgré l’interdiction par les troupes d’occupation ».

La correspondante d’Al Mayadeen a confirmé que les soldats israéliens avaient attaqué des personnes en deuil lors des funérailles à Al-Qod.

Elle a expliqué que les personnes en deuil avaient tenté de ramener le cercueil du martyr à l’hôpital pour le protéger des attaques des soldats de l’occupation, ajoutant que « les personnes en deuil devant l’hôpital français ont affronté les forces d’occupation, qui ont utilisé des balles en acier et caoutchouc et des grenades lacrymogènes pour les disperser. »

Les Palestiniens se sont opposés à la violence israélienne, alors que la police militaire tentait d’arracher le drapeau palestinien du cercueil tout en harcelant les gens rassemblés.

En arrivant à l’église catholique romaine d’Al-Qods sous occupation, les forces israéliennes ont empêché la foule des Palestiniens – qui a été accueillie par un déploiement massif de soldats – d’entrer dans le lieu pour participer à la cérémonie.

13 mai 2022 – Al-Mayadeen – Traduction : Chronique de Palestine

Soyez le premier à commenter

Laisser une réponse

Your email address will not be published.


*


This site uses Akismet to reduce spam. Learn how your comment data is processed.