Tiago Rodrigues, directeur artistique du Théâtre National Portugais, rejoint le boycott culturel d’Israël

Photo : capture vidéo
Tiago Rodrigues - Photo : capture vidéo
LusaTiago Rodrigues, directeur artistique du Théâtre national D. Maria II, a annulé sa participation au Festival d’Israël, prévu à Jérusalem le mois prochain, et a annoncé sa décision de rejoindre le mouvement de boycott culturel de l’État sioniste, selon un communiqué publié par le théâtre aujourd’hui.

« Je décidé de ne pas présenter mon spectacle au Festival d’Israël en juin, parce que je crois que c’est la seule façon de faire en sorte que mes œuvres ne serviront pas à justifier ou soutenir un gouvernement qui commet délibérément des violations des droits de l’homme et attaque aujourd’hui même violemment le peuple palestinien », explique l’auteur, acteur et réalisateur.

Tiago Rodrigues admet que, en tant que directeur artistique d’un théâtre national, la décision « pourrait causer un malaise sur le plan diplomatique ». « C’est une décision mûrement réfléchie et je dois, avant tout, obéir à ma conscience. Je pris conseil auprès d’amis et collègues, en qui j’ai confiance, et j’ai pris connaissance de déclarations de nombreux intellectuels et artistes, y compris israéliens. Je mets aussi en évidence la conduite terrifiante et violente du gouvernement israélien en ce moment », explique-t-il.

Dans sa déclaration, Tiago Rodrigues commence en expliquant que, tout en s’opposant « avec véhémence l’oppression du peuple palestinien par le gouvernement israélien, » il avait accepté l’invitation à présenter le jeu « By Heart » en juin prochain au Festival d’Israël à Jérusalem, « promu par une organisation à but non lucratif et qui se présente comme un projet artistique défendant une société plurielle et pacifique. »

L’auteur dit aussi qu’il a accepté l’invitation en imaginant « que le peuple d’un pays et son administration politique ne sont pas la même chose ». « Lorsque je présente des spectacles aux États-Unis, par exemple, je fais du théâtre pour le public américain, mais sans approuver la politique de l’administration Trump. Si je devais décider en fonction de l’administration Trump, ce serait l’opposé, » ajoute-il.

Cependant, l’auteur a noté, « à travers les communications officielles du festival, » que l’édition de cette année « marque le 70ème anniversaire de l’indépendance de l’État d’Israël ».

« La mention de cette célébration dans le cadre du festival n’est pas accompagnée d’un seul mot de critique de la conduite de l’État d’Israël contre le peuple palestinien au cours des 70 dernières années. Ceci équivaut à une prise de position politique d’une grande importance dont je n’avais pas été au préalable informé au moment de mon invitation. Je n’accepte pas que mon travail artistique soit exploité à des fins politiques sans mon accord », peut-on encore lire dans la déclaration.

En outre, « l’organisation du festival annonce avec ostensiblement le soutien de divers ministères israéliens, mais reste muet sur les actes de violence inacceptables ordonnés par ce même gouvernement contre le peuple palestinien ». « Cette omission est profondément dérangeante et je ne peux l’accepter », dit-il.

Tiago Rodrigues a également décidé, en plus de « boycotter » la participation au festival, « de se joindre au mouvement de boycott culturel d’Israël, convaincu qu’une pression globale et collective peut produire des résultats similaires au boycott de l’Afrique du Sud pendant l’apartheid ».

« By heart » spectacle dans lequel Tiago Rodrigues enseigne un poème à dix personnes dans le public, sans préparation préalable et tout en narrant des histoires de sa grand-mère mélangée avec de la fiction et des personnages tirés de livres, a été présenté à Rome, Trodheim (en Norvège), à Amsterdam, Rennes et Marseille et Athènes.

« By Heart » est l’une des pièces que Tiago Rodrigues a créées et mises en scène avec la compagnie Mundo Perfeito et livrées au Théâtre National D. Maria II (TNDM II). La pi-ce sera jouée aussi longtemps que Tiago Rodrigues sera directeur artistique du TNDM II.

17 mai 2018 – RTP Noticias – Traduction : Chronique de Palestine

1 Commentaire

Les commentaires sont fermés.