Muhammed Allan, en grève de la faim depuis 30 jours

Archives : info-palestine.eu
Rassemblement en soutien à Muhammad Allan - Archives : info-palestine.eu
Samidoun – L’avocat palestinien Muhammad Allan est à présent à son trentième jour de grève de la faim contre son emprisonnement injuste par l’occupant israélien.

Allan, âgé de 33 ans, a mené une grève de la faim de 66 jours en 2015 lorsqu’il a été emprisonné sans inculpation ni procès sous le coup de la détention administrative, imposant finalement sa libération en novembre 2015.

Aujourd’hui il est à nouveau emprisonné par les forces d’occupation israéliennes, et il a entamé sa grève de la faim dès le 8 juin, le jour même où les forces d’occupation ont envahi sa maison dans le village d’Einabus près de Naplouse, le kidnappant.

Après une semaine de grève de la faim, il a été transféré en isolement cellulaire dans la prison de Megiddo. Il a ensuite été transféré à la prison de Shatta, puis à la prison de Gilboa, puis est retourné à Megiddo, toujours pour rester isolé. Le Service pénitentiaire israélien utilise des transferts fréquents comme une forme de pression sur les prisonniers palestiniens, en particulier les prisonniers en grève de la faim.

Le mercredi 5 juillet, le tribunal militaire de Salem a de nouveau prolongé sa détention. Dimanche, le tribunal militaire a indiqué qu’il serait accusé d’incitation [à la résistance] pour avoir publié sur les médias sociaux et participé à des manifestations pour soutenir les prisonniers palestiniens et exiger leur libération.

Allan a déclaré qu’il était déterminé à poursuivre sa grève jusqu’à ce qu’il soit clair qu’il ne sera pas condamné à la détention administrative, à l’emprisonnement sans inculpation ni au procès et sans limite de temps.

Allan a passé plus de trois ans dans les prisons israéliennes au fil des années, sous détention la administrative, et accusé d’appartenance à une organisation interdite, le Jihad islamique palestinien. Il est avocat de profession.

À New York, Samidoun, le Réseau de solidarité des prisonniers palestiniens de a organisé une manifestation ce vendredi 7 juillet pour la libération d’Allan alors qu’il entre dans sa 30e journée de grève de la faim.

Les manifestants ont également exhorté au boycott des produits informatiques Hewlett-Packard (HP) car cette société a plusieurs contrats pour fournir l’infrastructure technologique nécessaire au système d’apartheid, dont les services de base de données pour les prisons israéliennes.

7 juillet 2017 – Samidoun – Traduction : Chronique de Palestine