Lettre ouverte au conseil d’administration du Réseau européen d’évaluation des services de santé mentale (ENMESH)

Photo : WHO - Nations Unies
Des chirurgiens palestiniens dans Gaza opèrent un blessé grave de la Grande Marche du Retour - Photo : WHO - Nations Unies
Lettre ouverteNous, soussignés, appartenons à des organisations comptant des centaines de membres, dont la grande majorité sont des professionnels de la santé mentale – psychiatres, psychologues, travailleurs sociaux, infirmières – et d’autres disciplines connexes, telles que la santé publique.

Nous sommes nombreux à être des chercheurs avec publications, des professionnels primés et reconnus dans notre domaine.

Nous vous écrivons pour exprimer notre soutien à la décision prise par ENMESH de tenir sa conférence en 2021 en dehors de l’État d’Israël. Nous comprenons qu’il s’agissait d’une « décision pratique, et non d’une décision politique ou permanente », comme cela est mentionné sur votre site Internet. Nous comprenons également que vous ayez pris cette décision parce que vous estimiez qu’ENMESH ne disposait pas de « ressources suffisantes pour gérer le type de campagne à laquelle sont soumises certaines conférences tenues en Israël ».

Certes, les conférences internationales tenues en Israël pourraient avoir à faire face à des campagnes visant à dissuader les gens d’y participer, ce qui pourrait générer un surcroît de travail et d’efforts.

Cependant, nous pensons que votre décision est sage non seulement pour des raisons pratiques, mais surtout pour des raisons éthiques. Votre décision souligne l’importance de l’éthique des professions de santé mentale consistant à « ne pas nuire ». Tenir une conférence en Israël soutient indirectement un gouvernement dont les abus et l’oppression du peuple palestinien sévissent depuis plus de 70 ans.

Permettez-nous de vous expliquer ce qui suit : le gouvernement israélien continue de se livrer à des violations des droits de l’homme et du droit international (voir le rapport de l’ONU); le nettoyage ethnique n’a pas diminué (voir la carte du nettoyage ethnique); les maisons sont rasées au bulldozer chrapport d’OCHAaque jour même si les propriétaires n’ont pas été reconnus coupables d’un crime (voir l’exemple extrait de Haaretz newspaper); chaque nuit, les Forces israéliennes d’occupation font irruption dans les maisons des Palestiniens pour terroriser la population et écraser leur moral (écoutez les soldats des FDI ou ceci); l’électricité, la nourriture et l’eau sont rationnées (voir le rapport de The Guardian sur la limitation des apports caloriques à Gaza, dont la moitié des habitants sont des enfants).

Gaza est la plus grande prison à ciel ouvert du monde. Le siège de Gaza est maintenu depuis des années. Les parents font tout le possible pour envoyer leurs enfants en sécurité ailleurs, sachant qu’ils risquent de ne jamais les revoir. La tentative pacifique du peuple de Gaza d’exprimer son désir de libération dans ce qu’on a appelé la « Grande marche du retour » a été traitée de façon violente et meurtrière.leur

Voir le rapport d’OCHA et celui d’EMRO, des Nations Unies.

Nous partageons le point de vue d’ENMESH selon lequel le fait de protester contre les actions du gouvernement israélien ne vise pas tous les citoyens israéliens. De plus, nous partageons l’espoir que le besoin de protestations est temporaire et que l’État d’Israël cessera bientôt ses 70 années de confiscation de terres, de démolition de maisons, d’arrestation, d’emprisonnement et de torture d’enfants, d’assassinats extrajudiciaires, de fusillade contre des manifestants pacifiques, de détention de masse sans procès et de restriction des déplacements – et qu’il octroiera la pleine citoyenneté à tous ses résidents.

En attendant, nous encourageons les membres du Conseil exécutif à rester fermes dans la décision de tenir la conférence de 2021 dans un autre lieu, non seulement pour éviter toute controverse, mais également pour que les droits de l’homme soient considérés comme un élément inviolable de la santé, et pour que ces droits soient défendus au nom de la santé mentale, de la santé publique et de la décence humaine.

Nous nous félicitons du débat avec vous pour aller de l’avant
Avec nos respectueuses salutations,

Comité directeur: Palestine-Global Mental Health Network

Comité directeur: USA-Palestine Mental Health Network
https://usapalmhn.org/

Comité directeur: UK-Palestine Mental Health Network
https://ukpalmhn.com/

Comité directeur: Belgium Palestine MHN
https://www.facebook.com/Palestine-Mental-Health-Network-in-Belgium-2281898002075218/

20 juillet 2019 – Traduction : Chronique de Palestine