Le pays de l’Apartheid privé de match avec l’Argentine !

BDS Argentine a fait campagne pour l'annulation du match avec le pays de l'Apartheid
Al-JazeeraL’équipe de football de l’Argentine devait jouer un match amical au Teddy Stadium de Jérusalem, emplacement qui abritait autrefois un village palestinien.

L’équipe nationale de football de l’Argentine a annulé un prochain match amical contre Israël, ont rapporté des sources d’informations argentines.

Le site de sport argentin Minutouno a rapporté mardi que le match de samedi à Jérusalem avait été « suspendu » dans un contexte d’une « escalade de violence, de menaces et de critiques » dirigée contre le capitaine « Léo » Messi.

L’Argentine, un des principaux prétendants à la Coupe du monde cet été, a déjà effectué quatre visites préalables à la Coupe du monde en Israël depuis 1986.

L’affrontement entre les deux équipes devait se dérouler au Teddy Stadium de Jérusalem le 9 juin, construit sur un terrain qui était autrefois un village palestinien détruit en 1948.

Les médias israéliens ont rapporté que suite à ces derniers développements, le Premier ministre Benjamin Netanyahu s’adressera par téléphone à son homologue argentin Mauricio Macri.

L’ambassadeur de la Palestine en Argentine, Husni Abdel Wahed, avait exprimé son opposition au match amical.

« Ce match serait similaire à la célébration de l’occupation des Malouines [par l’Angleterre] », a-t-il déclaré mardi à Radio Coperativa, en référence aux îles Falkland.

Abdel Wahed a ajouté que le match faisait partie des célébrations du 70ème anniversaire d’Israël depuis sa création en 1948, après que des centaines de milliers de Palestiniens ont été déplacés de force de leurs villages et de leurs terres par les milices sionistes.

« Pour nous, il est inacceptable que ce match se tienne à Jérusalem parce que c’est un territoire occupé, et il est pénible de voir que l’équipe, qui a l’amour et le soutien de tant de Palestiniens et de citoyens arabes, soutient la violation du droit international », a-t-il déclaré.

« Rien d’amical avec l’occupation militaire »

Le mois dernier, le mouvement Boycott, Désinvestissement et Sanctions (BDS) avait lancé une campagne exhortant l’Argentine à annuler le match.

« Il n’y a rien d »amical « avec l’occupation militaire et l’apartheid », a déclaré le mouvement, qui demande la fin de l’occupation de la Palestine, le droit au retour des réfugiés palestiniens et l’égalité des droits des Palestiniens d’Israël.

« Ne jouez pas en Israël tant que les droits de l’homme des Palestiniens ne seront pas respectés. »


Le footballeur palestinien Muhammad Khalil Obeid, blessé aux deux genoux par un tireur israélien, demande à Messi d’annuler le match avec Israël

Le mouvement BDS a critiqué l’initiative comme étant « politique », et a accusé les responsables israéliens de l’exploiter pour faire oublier les attaques contre les Palestiniens « sur et hors du terrain ».

Dans le cadre de la campagne, Mohammed Khalil, footballeur palestinien, a adressé un message à l’attaquant si populaire de l’Argentine, Lionel Messi.

« Je fais appel à l’équipe argentine et surtout au capitaine Lionel Messi – car il est très populaire en Palestine, notamment dans la bande de Gaza – pour manifester sa solidarité avec les Palestiniens et boycotter le match programmé avec Israël, qui occupe nos terres », a dit Khalil.

Khalil a été abattu par des tireurs d’élite israéliens le 30 mars, lors des premières manifestations de la première manifestation des Palestiniens le vendredi, rassemblés à l’est de Gaza pour exiger leur droit de retour.

Il a reçu une balle dans chaque jambe et une de ses rotules a dû être retirée, ce qui a mis fin à sa carrière de footballeur.

Plus tôt cette semaine, le président de l’Association palestinienne de football (PFA), Jibril Rajoub, a déclaré que le match amical était tout le contraire d’un « jeu pour la paix ».

« Le gouvernement israélien essaie de lui donner une signification politique [à ce match] en insistant pour qu’il se tienne à Jérusalem », a dit Rajoub.

6 juin 2018 – Al-Jazeera – Traduction : Chronique de Palestine