Khader Adnan est depuis un mois dans sa troisième grève de la faim

Photo : archives info-palestine.eu
Gaza 2015 - Lors d'un rassemblement de soutien aux prisonniers palestiniens en Israël, un manifestant tient un portrait de Khader Adnan - Photo : archives info-palestine.eu
SamidounKhader Adnan, un militant palestinien très connu, plusieurs fois prisonnier et ancien gréviste de la faim à deux reprises, a été kidnappé à son domicile lundi 11 décembre par les forces israéliennes d’occupation à Arraba (district de Jénine). Il a immédiatement entamé une grève de la faim pour exiger sa libération.

Randa Moussa, sa épouse, a déclaré à Palestine Today que Khader avait décidé une grève immédiate de la faim après son arrestation. Elle a dit que quatre patrouilles, un transporteur de troupes blindé et une jeep ont encerclé leur maison à 2h30 du matin et ont violemment envahi leur domicile, tentant de briser la porte d’entrée. Les soldats ont violemment frappé Adnan, le jetant au sol avant de le menotter. Il a ensuite été interrogé dans une pièce fermée de la maison avant d’être emmené dans un endroit tenu secret.

LIRE ÉGALEMENT : Une interview d’Alexandra Dols, réalisatrice du film « Derrière les Fronts »

Adnan, militant politique bien connu de la ville d’Arraba près de Jénine, a été arrêté 10 fois et a déjà passé six ans dans les prisons israélienne, toujours sous le coup de la détention administrative – une incarcération sans inculpation ni jugement et indéfiniment renouvelable. En 2012 et 2015, il a respectivement mené des grèves de la faim de 66 jours et de 56 jours, imposant à chaque fois sa libération de l’emprisonnement arbitraire israélien.

Le mouvement du Jihad islamique a déclaré dans un communiqué que « l’arrestation des dirigeants et des symboles populaires et nationaux n’affaiblira pas notre peuple ni ne détruira pas sa volonté … c’est une tentative désespérée de réprimer le soulèvement de Jérusalem ». Les Palestiniens se sont levés contre la déclaration du président américain Donald Trump selon quoi, pour les États-Unis, Jérusalem serait la « capitale d’Israël ».

Khader Adnan est un symbole palestinien et international de la fermeté des prisonniers dans les prisons israéliennes. Il a inspiré une solidarité internationale de grande ampleur. Le Réseau de solidarité des prisonniers palestiniens – Samidoun – exige la libération immédiate de Khader Adnan et annoncera d’autres actions à mesure que nous recevrons plus de nouvelles et d’informations de Palestine sur la détention d’Adnan. La lutte pour la liberté des prisonniers politiques palestiniens est à l’avant-garde de la lutte pour la défense de Jérusalem et la libération de la Palestine.

11 décembre 2017 – Samidoun – Traduction : Chronique de Palestine