L’astronomie passionne la jeunesse palestinienne

Photo : Facebook/NOVA
Des enfants participent à un événement NOVA pour l'astronomie et les sciences spatiales à Ramallah, en Cisjordanie, en juillet 2018 - Photo : Facebook/NOVA
Ahmad MelhemL’association NOVA pour l’astronomie et les sciences spatiales aide les universités palestiniennes à créer des clubs d’astronomie afin d’accroître les connaissances des étudiants et du public en ce domaine.

Le 14 avril, sept étudiants de l’Université Al-Quds à Abu Dis ont assisté au premier cours d’astronomie organisé en coopération avec NOVA pour l’astronomie et les sciences de l’espace, une association à but non lucratif basée à Ramallah et qui est responsable de la formation.

Le premier cours de ce type organisé au siège de l’université, à 2 km à l’est de Jérusalem, a eu lieu en collaboration avec le club d’astronomie de l’université, créé en partenariat avec NOVA le 5 avril dans le but d’initier les étudiants à l’astronomie.

Mohammed Awada, responsable du club d’astronomie du Département de physique, a déclaré à Al-Monitor: « Nous avons reçu la première formation pratique de deux heures depuis la création du club, qui porte sur l’utilisation du télescope et l’apprentissage des rudiments de l’observation astronomique. »

« Au cours des prochaines semaines, nous intensifierons la formation afin de mieux intégrer l’organe administratif du club et de renforcer ses connaissances et sa capacité à utiliser correctement un télescope et du matériel d’imagerie afin qu’ils puissent enseigner aux autres membres du club. »

Lire également : Combattre l’occupation grâce à l’étude du cosmos

Awada a ajouté: « Le club organisera des événements sur le campus presque tous les jours pendant le temps du Ramadan – qui débutera début mai – afin de surveiller les planètes, la lune et les amas d’étoiles. Les étudiants et toutes les personnes extérieures à l’université pourront y assister, y participer et en apprendre davantage sur l’astronomie. »

NOVA a fourni un télescope électronique de 8 pouces et du matériel d’imagerie, payés par Mahmoud Sari, un homme d’affaires palestinien et directeur général de Sari Brothers General Contracting Company. L’association a également contribué à la fondation de l’organe administratif du club sous la supervision du Département de physique et a dispensé une formation théorique sur les principes de l’astronomie et de l’espace avant le début de la formation pratique.

Musa Abu Teir, chef du département de physique, a déclaré à Al-Monitor que le club d’astronomie augmenterait l’intérêt des étudiants pour l’astronomie et leur apprendrait à observer le soleil, la lune et les phénomènes astronomiques, et à développer la coopération dans la recherche entre l’université et les institutions scientifiques.

« La création d’un club d’astronomie est le noyau d’un observatoire astronomique de haut niveau, un projet en cours d’étude pour nous », a-t-il déclaré, notant que l’université créera cet observatoire d’ici un an et que des donateurs pourront contribuer à son financement.

Abu Teir a ajouté que le département de physique de l’université Al-Quds – avec le soutien de l’administration de l’université – cherche à développer un programme en astronomie : « Nous étudions la possibilité de développer un programme d’études spécialisé en astronomie, qui serait le premier du genre dans une université en Palestine ».

Non seulement les étudiants peuvent bénéficier des offres du club d’astronomie de l’université, mais toute personne souhaitant y adhérer peut s’inscrire aux cours d’astronomie organisés par le club. « L’université se concentrera sur le développement d’un intérêt pour l’astronomie parmi la communauté et le club est ouvert à tous », a déclaré Abou Teir, ajoutant que les cours étaient gratuits.

Le premier club d’astronomie dans une université palestinienne a été fondé en 2014 à l’Université de Birzeit, dans le centre de la Cisjordanie, par un groupe d’étudiants membres du Comité UNESCO de la jeunesse pour l’astronomie et l’espace, dirigé par Rami al-Masri. Le directeur du développement et de la planification de NOVA, Omar al-Farouk, a déclaré à Al-Monitor que des étudiants ont créé NOVA – qui a obtenu une licence du ministère de l’Intérieur en septembre 2018 – après avoir obtenu leurs diplômes.

En septembre 2015, le club d’astronomie de l’université de Birzeit a mis en place un observatoire astronomique qui, selon le site Web de l’université, vise à « observer et surveiller les corps célestes tels que Vénus, Mars, Jupiter, Saturne, le soleil et la lune, lors d’événements particuliers. »

Farouk a ajouté : « NOVA, qui compte huit personnes et 40 stagiaires, a pour objectif de développer l’intérêt du public palestinien pour l’astronomie. NOVA est une association à but non lucratif qui collabore avec des institutions locales pour soutenir tout projet répondant à sa mission. »

Le 11 avril, Farouk et d’autres membres de NOVA ont installé leurs télescopes et leurs caméras au Parc de l’Indépendance au centre de Ramallah pour suivre et prendre des images de la lune, des planètes et des étoiles, et de nombreux visiteurs curieux sont venus voir ce qu’ils faisaient.

NOVA, qui s’autofinance et s’appuie sur des donateurs locaux, organise des événements dans des écoles, des parcs et des camps d’observation des étoiles dans différentes zones de Cisjordanie afin de surveiller les phénomènes astronomiques grâce à son équipement d’imagerie et ses télescopes. En outre, l’association organise des ateliers pour les étudiants pour les initier à l’aide d’outils interactifs aux bases de l’astronomie et au mouvement des planètes, des étoiles et du système solaire.

NOVA aide les universités à créer des clubs d’astronomie en finançant des équipements d’observation et en formant les étudiants à l’utilisation des télescopes. Farouk a conclu en disant : « NOVA est actuellement en discussion avec une autre université [dont il n’a pas révélé le nom] en Cisjordanie pour créer un club similaire à celui de l’Université Al-Quds et pour construire un centre astronomique dans le nord de la Cisjordanie. »

* Ahmad Melhem est un journaliste et photographe palestinien de Al-Watan News basé à Ramallah. Il écrit pour un certain nombre de publications arabes.

Articles du même auteur.

23 avril 2019 – Al-Monitor – Traduction : Chronique de Palestine