L’armée israélienne d’occupation bombarde le ghetto de Gaza

Hautes flammes et violentes explosions dans le bombardement des forces israéliennes d'occupation sur l'enclave sous blocus - Photo : Mahmud Hams
Memo – Al Jazeera – Ma’an NewsGAZA CITY (Ma’anNews) – Un accord de cessez-le-feu entre Israël et les organisations de la résistance palestinienne dans la bande de Gaza assiégée a été déclaré suite à l’attaque israélienne quia duré de lundi soir à mardi matin.

Le cessez-le-feu négocié par l’Égypte intervient après que des avions de guerre israéliens eurent effectué des dizaines de frappes aériennes dans le sud, le centre et le nord de la bande de Gaza, tandis qu’au moins 50 roquettes avaient été tirées de Gaza vers le sud d’Israël.

Le porte-parole du mouvement du Hamas à Gaza, Fawzi Barhoum, a déclaré que « les efforts de l’Égypte ont abouti à un cessez-le-feu entre l’occupation et les organisation de la résistance ».

Selon des sources de presse israéliennes et palestiniennes, un cessez-le-feu négocié par l’Égypte aurait été conclu lundi soir, mais les frappes aériennes israéliennes se sont poursuivies au-dessus de Gaza.

L’escalade israélienne est survenue après qu’une roquette apparemment tirée de Gaza a frappé une maison israélienne au nord de la ville de Tel Aviv, dans le centre d’Israël, blessant sept Israéliens.

Le porte-parole du ministère palestinien de la Santé à Gaza, Ashraf al-Qidra, a confirmé que sept Palestiniens avaient été blessés par les frappes aériennes israéliennes.

Les Palestiniens blessés ont été transférés dans un hôpital voisin pour y être soignés. Leurs blessures ont été décrites comme mineures.

Un journaliste de Ma’an a déclaré que les avions de combat israéliens avaient ciblé des dizaines d’immeubles résidentiels et commerciaux, ainsi que neuf sites du mouvements du Hamas et 20 terres agricoles à Gaza.

Le mouvement du Hamas a confirmé qu’un total de cinq bâtiments avaient été complètement détruits par les frappes aériennes israéliennes.

Les bâtiments détruits comprenaient le bureau d’Ismail Haniyeh, responsable du bureau politique du mouvement Hamas, une compagnie d’assurance, une école de conduite et deux bâtiments résidentiels.

En outre, les frappes aériennes israéliennes ont visé le port de Gaza, causant des dommages matériels importants.

Les universités, les écoles et les activités de plein air dans la bande de Gaza ont été suspendues mardi à la suite des frappes aériennes israéliennes.

Selon des organes de presse en langue hébraïque, des sirènes d’alerte rouge ont retenti dans plusieurs régions du sud d’Israël, des roquettes ayant été tirées depuis Gaza. Cependant, la plupart de ces roquettes ont été interceptées par le système de défense aérienne israélien Iron Dome.

Des sources ont ajouté que le reste des roquettes avait atterri dans des zones inhabitées près du conseil régional d’Eshkol et de la ville de Sderot.

Côté occupant, aucun blessé ni dommage n’a été signalé.

Attaque israélienne – 25 mars 2019

L’occupant israélien a lancé aujourd’hui des frappes aériennes sur la bande de Gaza, touchant des cibles à travers l’enclave assiégée depuis maintenant 12 années.

Les frappes ont commencé ce soir vers 18h00 heure locale (16h00 GMT), après qu’Israël ait passé la journée à se préparer à l’assaut. Après avoir affirmé qu’une roquette a été tirée de Gaza sur une ville au nord de Tel-Aviv, l’armée israélienne a envoyé deux brigades de l’armée – totalisant plus de 1 000 soldats – le long de la clôture de Gaza et a appelé des réservistes des unités aériennes en vue des bombardements.

Israël a également bloqué aujourd’hui toute la bande de Gaza, en fermant les points de passage de Kerem Shalom (Karm Abu Salem) et Erez (Beit Hanoun) qui permettent aux produits et fournitures médicales d’entrer dans l’enclave. Il a également réduit la zone de pêche qu’il impose au large de la côte méditerranéenne de Gaza, bloquant ainsi encore davantage le territoire.

Photo : MaanImages
Photo : MaanImages

Le Premier ministre israélien Benjamin Netanyahu – qui est également le ministre de la Défense du pays – a écourté son voyage aux États-Unis pour superviser l’assaut. A seulement deux semaines de la prochaine élection générale en Israël le 9 Avril, les commentateurs ont émis l’hypothèse que Netanyahu va frapper Gaza d’une manière particulièrement lourde afin de se faire valoir auprès des courants les plus extrémistes du pays et assurer sa réélection à un moment où les sondages le voient en difficulté.

Cessez-le-feu

20h45 -Télévision Al-Arabiya: Au Caire, des responsables égyptiens ont demandé à Israël d’arrêter de bombarder les positions du Hamas dans la bande de Gaza et de faire preuve de retenue.

Les responsables égyptiens ont menacé d’abandonner leurs efforts de médiation si les deux parties n’empêchaient pas une nouvelle escalade, notant que le Caire menait des « pourparlers intensifs » pour maintenir le cessez-le-feu.

20h34 – Commentant les rapports contradictoires sur le cessez-le-feu, le Dr. Fayiz Abu-Shmmala, analyste politique, a déclaré à MEMO: « Il doit y avoir un cessez-le-feu sans aucun doute. Israël n’est pas en mesure de se lancer dans une guerre alors qu’il vient de reconnaître que Tel-Aviv est sous le feu de la résistance palestinienne dans la bande de Gaza. »

20:30 Hamas: « Nous avons répondu positivement aux médiateurs égyptiens, nous respecterons le cessez-le-feu tant que l’occupation israélienne le respectera ».

Trève entre l’occupant israélien et la résistance palestinienne

L’occupant israélien et le mouvement du Hamas – résistance palestinienne – ont accepté un cessez-le-feu négocié par l’Égypte, a déclaré à Reuters un haut responsable palestinien.

Le responsable, qui connaissait bien la médiation égyptienne mais qui s’exprimait sous le couvert de l’anonymat, a déclaré que la trêve entrera en vigueur à 22h00 heure (GMT).

Le porte-parole du Jihad islamique a déclaré de son côté: « Le cessez-le-feu est basé sur le calme pour le calme. Si l’occupant israélien enfreint la règle, nous allons reprendre les tirs de roquettes. »

« Les efforts égyptiens ont abouti avec un cessez-le-feu entre l’occupation et les organisations de la résistance », a déclaré le porte-parole du Hamas Fawzi Barhoum.

Réplique de la résistance palestinienne

La trêve annoncée intervient peu de temps après que plusieurs roquettes aient été tirées de la bande de Gaza sur Israël lundi soir, selon un communiqué conjoint publié par les groupes de la résistance armée de Gaza, en réponse aux attaques aériennes israéliennes qui ont pilonné les positions du Hamas dans l’enclave assiégée.

Le Hamas et le Jihad islamique à Gaza ont déclaré dans un communiqué conjoint avoir tiré sur des cibles vers Israël [Palestine de 1948] et averti qu’ils allaient intensifier les tirs si l’armée israélienne lançait de nouvelles attaques.

Les sirènes ont retenti dans plusieurs endroits du sud d’Israël, près de la clôture, a annoncé l’armée israélienne d’occupation.

Al-Jazeera

Quand on lui a demandé lundi si le mouvement du Hamas était responsable du lancement d’une roquette contre Israël, le porte-parole du Hamas Abdullatif al-Kanoo a déclaré à Al Jazeera:

« Les Israéliens continuent d’imposer un siège paralysant à la bande de Gaza et pratiquent toutes sortes d’agressions contre les Palestiniens… Par conséquent, l’occupation israélienne devra supporter les conséquences de ses actions contre notre peuple à Gaza, en Cisjordanie et à Jérusalem.

Le Hamas n’abandonnera pas notre peuple … la résistance répliquera au besoin « .

Il a condamné l’attaque israélienne.

« Le bombardement actuel de la bande de Gaza par Israël reflète sa nature criminelle. La résistance palestinienne ne permettra pas à l’occupation d’opprimer son peuple. »

Ashraf al-Qudrah, porte-parole du ministère de la Santé de Gaza, a déclaré que les hôpitaux et les centres médicaux de la bande de Gaza étaient prêts et en alerte maximale.

Le ministère de la Santé a également appelé les habitants à prendre des précautions alors qu’Israël commence à lancer des frappes aériennes à travers Gaza.

Communiqué d’Ismaïl Haniyeh, responsable politique du mouvement Hamas (résistance islamique)

À propos des attaques israéliennes à grande échelle contre le peuple palestinien, le chef du Hamas, Ismail Haniyeh, a déclaré ce qui suit:

La question palestinienne fait l’objet d’une attaque à grande échelle à tous les niveaux à Jérusalem, en Cisjordanie, dans la bande de Gaza et dans les prisons israéliennes.

En tant que Palestiniens, nous devons résister à cette attaque avec une unité interne et une bonne coordination avec les pays arabes frères. Jérusalem nous unit. La question des détenus palestiniens dans les prisons israéliennes nous unit. La Cisjordanie nous unit. La Grande marche du Retour nous unit.

De plus, le peuple palestinien ne se capitulera pas devant l’occupation israélienne. Si l’occupation israélienne franchit les lignes rouges, la résistance palestinienne réagira.

Ismail Haniyeh
Responsable du bureau politique du Hamas