Ahmad Manasra, âgé de 14 ans et condamné à 12 ans de prison

Ahmad Manasra
Le jeune Ahmad Manasra à la sortie du tribunal - Photo : Ma'an News
Ma’an NewsDes dizaines d’enfants palestiniens ont manifesté mardi devant le Haut Commissariat des Nations Unies pour les réfugiés (HCR), dans la bande de Gaza assiégée, pour protester contre la condamnation lundi de Ahmad Manasra, âgé de 14 ans, à 12 ans de prison en Israël.

Les enfants ont quitté leurs classes pour participer au sit-in organisé par le groupe Waed Captive and Liberators Society et ont exigé que les organisations de défense des droits de l’homme agissent contre la condamnation de Manasra.

Manasra a été reconnu coupable de tentative de meurtre pour avoir participé à une attaque à coups de couteau le 12 octobre 2015 qui a laissé deux Israéliens grièvement blessés. En outre, le tribunal a infligé une amende de 180 000 shekels (47187 $) à sa famille.

« Nous avons quitté nos classes aujourd’hui parce pour répondre à nos sentiments d’impuissance pour aider Manasra », a déclaré à Ma’an Abd al-Karim, l’un des enfants qui manifestaient.

Abd al-Karim a souligné à Ma’an que la condamnation de Manasra était une « disgrâce » pour tous ceux qui étaient impliqués dans sa condamnation.

Au cours de la manifestation, Abd al-Karim a adressé un message au HCR en disant que « notre enfance est perdue. Jusqu’à quand allez-vous rester silencieux? »

Pendant ce temps, l’ancien prisonnier palestinien Mahmoud Hijawi a également demandé à l’Autorité palestinienne (AP) de prendre une décision politique et de faire en sorte d’envoyer les officiels israéliens devant la Cour pénale internationale (CPI), tout en appelant l’Autorité Palestinienne à intensifier l’intifada.

Manasra et son cousin de 15 ans, Hassan Khalid Manasra, ont poignardé et blessé gravement deux Israéliens âgés de 13 et 21 ans, près de la colonie israélienne illégale de Pisgat Zeev dans le quartier de Beit Hanina, à Jérusalem-Est sous occupation.

Pendant l’attaque, Hassan a été abattu sur place par les forces israéliennes d’occupation, alors qu’Ahmad a été renversé par une voiture et grièvement blessé.

Une vidéo d’Ahmad couché blessé et sanglant sur le terrain après avoir été frappé par la voiture a été téléchargé sur les médias sociaux et est devenu viral. Dans le film, un spectateur israélien peut clairement être entendu, disant: « Meurs, fils de p… ! Meurs ! », tandis qu’un autre dit à l’officier de police de lui tirer dessus.

Dans une séquence vidéo obtenue par Ma’an un mois après l’attaque, des responsables israéliens ont été filmés alors qu’ils mençaient Manasra, alors âgé de 13 ans, lors de son interrogatoire.

Les images montrent des moments de l’interrogatoire, alors que les détectives israéliens crient des malédictions et injurient l’enfant, tout en l’interrogeant sur l’incident et ses motifs.

Le procès de Manasra a été reporté un certain nombre de fois, ce qui d’après certains commentateurs était volontaire jusqu’à ce qu’il ait 14 ans en janvier, de façon à ce que l’enfant assez âgé sous la loi israélienne pour être condamné à une peine d’emprisonnement.

Le Comité palestinien des prisonniers a déclaré dans un rapport de septembre qu’au moins 1000 mineurs palestiniens âgés de 11 à 18 ans avaient été détenus par Israël depuis janvier, dont un certain nombre ont déclaré avoir été maltraités et torturés pendant leur détention.

Selon les groupes de défense des droits des prisonniers Addameer, un total de 340 mineurs palestiniens sont actuellement incarcérés par Israël.

8 novembre 2016 – Ma’an News – Traduction : Chronique de Palestine